Asmahan, diva indomptée

Cette princesse druze à la voix d’or a lutté contre le pouvoir des hommes pour vivre sa féminité et son art. De la Syrie à l’Égypte, elle a chanté l’amour au cinéma et fricoté avec les services secrets britanniques, avant de disparaître mystérieusement à 26 ans.

asmahane wikimedia
© Wikimedia

Asmahan aurait aimé être un oiseau. Le comble, c’est que sa voix semblait avoir des ailes. Virevoltante dans les airs, s’élevant, tournant et chutant pour remonter encore, sans souci du vertige, sans craindre de périr. Le danger, Asmahan n’y a jamais prêté attention : elle a choisi de vivre avec. Elle est même née à ses côtés.

Le 25 novembre 1917, dans la nuit noire, un bateau quitte le port d’Istan­bul avec, à son bord, la famille El Atrache. Fahd, le père, est un prince syrien. À la suite de l’effondrement de l’Empire ottoman, il est contraint d’abandonner la province turque qu’il gouvernait. Il veut rejoindre les montagnes de son enfance, le djebel el-​Druze, dans le sud de la Syrie. La mer est agitée, l’embarcation menacée par les vagues. Fahd tient la main de ses deux fils, Fouad et Farid. Il tente aussi de rassurer Alia, son épouse, enceinte. Pendant la traversée, au milieu de la[…]

La suite est réservée aux abonné.es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés
perdrix3

La sélection de juillet-​août 2019

On vous recommande cet été : « Perdrix », « Rêves de jeunesse », « So Long, My Son », « Joel, une enfance en Patagonie », « Je promets d'être sage », « The Operative », « L'Intouchable (Harvey Weinstein) », « Her Smell », « Une grande fille ».