fbpx

Dora l’exploratrice : « Pour travailler chez Amazon, l’anglais est indispensable »

Dora
© Capture d’écran Babelio

Pour ce joli mois de février, qui contient vingt-​neuf jours (ce qui va permettre aux journaux télévisés de nous faire de jolis petits sujets bien clivants sur les années bissextiles), j’avais comme projet d’interviewer Jacques Chirac, mais je me suis rappelé qu’il était mort, ce con, et donc que ce ne serait pas hyper simple d’avoir des réponses à mes questions. Alors, en tant que grand professionnel que je m’efforce d’être, j’ai trouvé quelqu’un d’autre, un truc beaucoup plus petit, avec un nez plus discret et qui n’a jamais trempé dans des affaires d’emplois fictifs (enfin pas que je sache), il s’agit de Dora Marquez, dite Dora[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés
TequilaPaf5

La tequila FAP

Vert et fuchsia comme sa robe Desigual déformée après avoir perdu vingt ans à essayer de rentrer, comme ses amis pédés, dans du 36 ; plus antioxydant que son indispensable anticernes les lendemains de tournée des bars gays, ce cocktail rend hommage...

black and gray stethoscope

L’enfermière

Ce dimanche d’hiver, je dévore une série sur une infirmière sadique et ­calculatrice qui manie le pic à glace avec dextérité quand, soudain, une douleur fulgurante me transperce le dos, puis le ventre. Je hurle, tente de réviser rapidement tout...