person writing on brown wooden table near white ceramic mug
©Unseen Studio

Perles du Bac : vos meilleures anecdotes

À l’image de Laurie qui a eu 14 en géographie grâce à une fuite de sujet, Émilie qui s’est concentrée pour ne pas se faire pipi dessus pendant l’épreuve de français ou encore de Mélissa qui s’est faite gauler pour tricherie, on vous raconte six anecdotes du baccalauréat.

Les résultats du bac sont tombés ce mardi matin. Qu’ils aient déclenché de l’euphorie, du soulagement, des déceptions, des surprises ou même de l’indifférence, ce moment représente toujours l’achèvement de la scolarité et la fin d’un cycle. On parle quand même de la première véritable épreuve officielle de la vie de beaucoup de jeunes adultes. Un rite de passage qui traîne son lot d’appréhensions, d'angoisses et, évidemment, de péripéties. Elles sont parfois telles que pour certain·es, même des années après, les examinateur·trices viennent encore hanter leur nuit. En guise de thérapie, Causette a compilé quelques-unes de vos anecdotes les plus folles, drôles et embarrassantes sur le sujet. Allongez-vous sur le divan, c’est gratuit.

Alix*, 28 ans

« J’étais en terminale littéraire, absolument nulle en mathématiques (ma mère avait bien essayé de me payer une tripotée de profs particuliers mais rien n’y faisait) et j’avais eu la bonne idée de choisir l’option… mathématiques pensant naïvement que ce serait facile puisque nous étions en L. Bien évidemment, mon année de terminale ressembla à un interminable tunnel de vecteurs, suites et autres fonctions. Le tout régulièrement ponctué de larmes. Petite pensée à ma professeure qui me dit un jour “Mettez-vous à côté de gens intelligents, moi, je ne peux plus rien faire pour vous”. Mon 3 au bac de maths m’envoya sans surprise directement aux rattrapages. Sauf que le jour fatidique, étant la seule lycéenne de la ville (et peut-être de France ?) à rattraper cette matière (oui, généralement, on choisit une option en fonction de ses capacités dans ladite matière), il n’y avait aucun prof de mathématiques connaissant le programme de terminale littéraire disponible. Ils ont, au départ, essayé d’en faire venir un de l’autre bout du département, mais l’affaire se révéla trop compliquée. J’ai donc passé mon épreuve de rattrapage avec un professeur de terminale scientifique. Finalement, ce fut une chance pour moi : il ne connaissait rien au programme et semblait aussi perdu que moi face à la situation. Résultat avec mon 9, j’ai pu obtenir mon diplôme. Fierté supplémentaire : c’était sans aucun doute ma meilleure note de l’année. »

Martin*, 29 ans

« À cet instant, j’aurais voulu mourir. Mon téléphone portable a sonné dans ma poche pendant l’épreuve de philo alors que j’étais pourtant sûr de l’avoir éteint. L’examinatrice me l’a, bien sûr, aussitôt confisqué en précisant que je serais convoqué dans le bureau du directeur à la fin de l’épreuve. Autant dire que j’ai passé le reste de l’examen à penser à mon avenir qui venait de sombrer sous mes yeux plutôt qu’à la philosophie. Par chance, l’examinatrice n’a pas prévenu le directeur, mais j’ai passé un sale quart d’heure. Cet incident m’a traumatisé. Pendant longtemps, à la fac, je laissais mon portable chez moi pendant les partiels. Simple mesure de sécurité. »

Émilie*, 24 ans

« C’était lors des épreuves anticipées du bac de français. J’avais eu un problème de bus pour aller au lycée, j’étais bloquée dans les embouteillages. Résultat, j'étais arrivée pile-poil à l’heure pour l’épreuve d’écrit mais je n’avais pas eu le temps de passer aux toilettes alors que j’avais déjà envie de faire pipi. Pendant l’épreuve avec le stress, j’avais l’impression que ma vessie s’était divisée par six. J’ai demandé à un examinateur de pouvoir aller aux toilettes. Il m’a dit que je devais attendre la moitié de l’épreuve soit deux heures. J’étais tellement concentrée sur ma vessie pour ne pas me faire pipi dessus que j’ai bâclé la moitié de mon exam. J’ai fini en pleurs devant ma copie devant les yeux intransigeant du surveillant. Dès qu’il m’a dit que je pouvais y aller, j’ai couru dans les couloirs du lycée pour aller aux toilettes. C’était clairement le meilleur pipi de ma vie et j’ai quand même eu mon bac avec mention. »

Fabien, 29 ans

« Ne me voyant pas arriver au lycée pour l’épreuve d’histoire-géographie, la secrétaire a téléphoné chez moi pour être sûr que j’étais bien levé. Quelle tête a-t-elle dû faire lorsqu’elle a entendu ma voix à peine sortie de Morphée : je n’avais effectivement pas entendu mon réveil. Je n’ai jamais couru aussi vite de ma vie. Le pire étant que dans la précipitation, j’en ai oublié ma carte d’identité chez moi, j’ai donc dû faire un aller-retour express. Je suis arrivé avec un peu moins d’une heure de retard et au bord de l’évanouissement. L’examinateur a accepté de me laisser passer l’épreuve. Aujourd’hui encore, je peux remercier Delphine, la secrétaire de mon petit lycée : c’est grâce à toi que je me suis réveillé et peut-être aussi que j’ai obtenu mon bac du premier coup. »

Laurie*, 37 ans

« Nous étions le soir de la veille de l’épreuve d’histoire-géographie lorsque ma meilleure copine de l’époque téléphone chez moi. Elle m’annonce qu’il y a eu une fuite du sujet et qu’elle connaît celui de géographie : "Ce sera l’agriculture aux États-Unis", me dit-elle. Elle ne pouvait pas me dire d’où ça venait, mais elle n’était pas du genre à raconter n’importe quoi. J’avais déjà révisé tout le programme, mais je me décide à porter une ultime attention particulière à l’agriculture aux États-Unis. Le lendemain, le sujet tombe : ma copine avait raison. J’étais super contente, j’ai pu recracher une bonne partie du cours. J’ai eu 14, ce qui était très bien pour moi. Sans ma copine, je pense que je serais allée au rattrapage. »

Mélodie, 33 ans

« J’étais jeune, pas très mature et surtout prête à tout pour avoir mon bac que je pensais être l’ultime sésame pour réussir ma vie d’adulte. Quelques jours avant l'épreuve de mathématiques, tellement angoissée à l’idée de redoubler - alors que j’avais pourtant révisé -, j’ai eu la brillante idée de copier quelques notions de maths sur la face cachée de la ceinture que je porterais le jour j. C'était sans compter ma mère qui est tombée sur ladite ceinture deux jours avant en faisant le ménage dans ma chambre d’ado (ça m’apprendra à ne pas ranger). Passé le savon historique que je me suis pris et le fameux “Mais, enfin, rend toi compte si tu avais été prise à tricher, tu aurais été interdite d’examen pendant cinq ans”, j’ai réalisé l’idiotie. J’ai révisé normalement jusqu’à l’épreuve que j’ai finalement eue. »

*Les prénoms ont été modifiés 

Partager
Articles liés
22h femme dehors

“Une femme, après 22 h, qu’est-ce qu’elle fout dehors ?” : sur Tiktok, les uti­li­sa­trices postent des vidéos d’elles la nuit pour se moquer des pro­pos sexistes d’un influen­ceur mascu

Alerte nouvelle tendance ! Et celle-ci est plus jouissive que d’habitude. Sur TikTok, les utilisatrices donnent à voir les activités (parfois absurdes) auxquelles elles s’adonnent après 22 heures, pour envoyer bouler l’influenceur masculiniste...

97 cathy yerle Benedetto Bufalino

Zéro de conduite

Nous avons décidé, ma fille adorée et moi, d’anticiper son entrée dans la vie d’adulte en l’inscrivant à la conduite accompagnée… Pas si simple la transmission mère-fille.

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.