HS10 on ne nait pas quiche © shutterstock
© Shutterstock

De « Real men don't eat quiche » à Causette, petite his­toire de la quiche

Lectrice régu­lière de Causette, on ne vous la fait pas : bien malin qui réus­si­rait à vous prendre pour une quiche. Mais d'où vient cette expres­sion ? Selon Larousse, le terme désigne une pré­pa­ra­tion faite de pâte bri­sée, de crème, d’œufs et de lar­dons. Pour d’autres dic­tion­naires, une quiche est aus­si une per­sonne pas très futée. Comment diable est-​on pas­sé de la tarte à l’idiote ?

La quiche est lor­raine. On en trouve dans l’est de la France dès le XVIe siècle et sans doute avant, puisque au Moyen Âge, déjà, on ser­vait des tartes du même genre, quoique sans lar­dons. Le mot « quiche », pour com­men­cer, est emprun­té au dia­lecte lor­rain, qui l’a, lui-​même, pro­ba­ble­ment tiré de l’allemand Kuchen (gâteau, tarte). Jusque-​là, tout va bien. Et la spé­cia­li­té a ses ado­ra­teur et ado­ra­trices, notam­ment dans l’Est : « Réussie et cuite à point, la quiche offre l’aspect d’un[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.