San s titre 1
© Guilherme Zanoni / Unsplash

La chro­nique du Dr Kpote : “Tous les jours, des mini-​Depardieu, j’en ren­contre des dizaines”

Le Dr Kpote inter­vient depuis une ving­taine d’années en milieu sco­laire comme “ani­ma­teur de pré­ven­tion”. Depuis une dizaine d’années, il en rend compte dans Causette. Aujourd’hui, il nous raconte que l’affaire Depardieu n’a pas à voir avec un gap géné­ra­tion­nel, puisque beau­coup de jeunes échangent des pro­pos vio­lents et sou­vent vul­gaires sur les filles et les femmes.

Tout le monde n’est pas d’accord sur la signi­fi­ca­tion de l’expression “faire du sale”. Les expli­ca­tions varient en fonc­tion des géné­ra­tions et du contexte. Il y a l’idée de faire beau­coup d’argent et ceci pas tou­jours dans la léga­li­té, d’en rajou­ter dans ses paroles ou ses actes, ou bien de faire du mal à une tierce per­sonne. Dans les séances de pré­ven­tion sur la sexua­li­té, ce n’est jamais très bon signe quand on évoque le “sale”, pas­sé ou envisagé.

Il y a “faire” et “dire”. Dans les[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.