fbpx

Assa Traoré : « En 2029, les forces de l’ordre ont ran­gé leurs armes de guerre »

Pour les dix ans de Causette, Assa Traoré a accep­té de nous écrire depuis le tur­fu, tel qu’elle l’imagine. Bienvenue en 2029.

98 assa traoré © La Meute Photographie
© La Meute Photographie

Chère Causette,

Treize années ont pas­sé depuis que mon jeune frère Adama est mort entre les mains des forces de l’ordre, pour rien. Pour vous tous, c’était il y a long­temps ; pour moi et ma famille, c’était hier. La jus­tice a fini par recon­naître que les gen­darmes ont choi­si de mettre fin à la vie de mon frère, en l’étouffant du[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
MAGNUM.LON92084

Ado + dol­to = vomito

OK, la quatrième est une classe charnière. Mais nous sommes prêts. Fiston reçoit une éducation parfumée aux Françoise (Dolto et Héritier)…

Capture d’écran 2022 05 27 à 12.31.35

Crises poli­tiques : les bien­faits de la colère

Longtemps décriée, la colère s’incarne aujourd’hui en de nouvelles figures : des Gilets jaunes aux féministes en passant par les soignant·es ou les jeunes pour le climat, ses excès sont-ils mieux acceptés ? Deux vibrants essais rendent ce mois-ci...