Assa Traoré : « En 2029, les forces de l’ordre ont rangé leurs armes de guerre »

Pour les dix ans de Causette, Assa Traoré a accepté de nous écrire depuis le turfu, tel qu’elle l’imagine. Bienvenue en 2029.

98 assa traoré © La Meute Photographie
© La Meute Photographie

Chère Causette,

Treize années ont passé depuis que mon jeune frère Adama est mort entre les mains des forces de l’ordre, pour rien. Pour vous tous, c’était il y a longtemps ; pour moi et ma famille, c’était hier. La justice a fini par reconnaître que les gendarmes ont choisi de mettre fin à la vie de mon frère, en l’étouffant du[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés
109 Cathy Yerle © Marianne Maric

Soirée dégrisée

Quand Fiston m’assène : « Maman, aujourd’hui, c’est la journée de tes droits ! Tu peux tout faire comme nous, les hommes ! », je réalise que j’ai encore du travail.