fbpx
stack of books on table
©Mufid Majnun

Présidentielle : un mil­liard d'euro contre les vio­lences à l'encontre des femmes, pour quoi faire ?

À gauche, cinq candidat·es pro­mettent d’investir le mil­liard d’euros, deman­dé par les asso­cia­tions fémi­nistes, pour lut­ter contre les vio­lences faites aux femmes. Candidat·e par candidat·e, Causette s’est pen­chée dans les détails budgétaires. 

La pro­po­si­tion fait consen­sus chez les principaux·pales candidat·es de gauche. Fabien Roussel (PCF), Anne Hidalgo (PS), Jean-​Luc Mélenchon (LFI), Yannick Jadot (EELV) et Christiane Taubira se sont engagé·es à inves­tir, s’iels sont élu·es, la somme d’un mil­liard d’euros dans la lutte contre les vio­lences faites aux femmes. Un mon­tant qui n’a pas été cal­cu­lé au hasard. Les cinq candidat·es répondent ain­si à la demande for­mu­lée depuis quelques années par les asso­cia­tions fémi­nistes d’allouer des moyens finan­ciers consé­quents à la lutte contre ces vio­lences. La pré­si­dente de la Fondation des Femmes, Anne-​Cécile Mailfert le mar­te­lait encore le 11 février sur France inter : « Pour nous, contre les vio­lences conju­gales, c'est le mil­liard point barre ».

Pour rap­pel, si l'exemple espa­gnol est sou­vent bran­di en modèle sur l'obtention d'un fameux mil­liard d'euros contre les vio­lences faites aux femmes, le bud­get en ques­tion a bien été déblo­qué… Mais sur cinq ans. C'est d'ailleurs ce que rétorque le gou­ver­ne­ment actuel pour jus­ti­fier son refus. Alors, à quelques semaines du pre­mier tour de l’élection, Causette s’est inté­res­sée au chif­frage très ambi­tieux de celles et ceux qui assurent pou­voir l'aligner. Concrètement, que vont-ils[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
125 ecole a la maison. gros pour causette

L'école à la mai­son : un pro­blème vraiment ?

Dans le viseur de l’État, car soupçonnée de contrevenir aux principes républicains, l’instruction en famille, jusqu’alors libre, devra désormais faire l’objet d’une dérogation. Les associations de parents adeptes de ce mode d’instruction...