fbpx

Clara, CPE dans un lycée : « On a des indi­vi­dus en construc­tion face à nous, donc il faut essayer de ne pas se rater »

Elle arpente les cou­loirs du lycée au pas de charge et règle entre 15 et 150 pro­blèmes par jour… ou par heure. En poste dans le même éta­blis­se­ment depuis dix-​huit ans, Clara*, conseillère prin­ci­pale d’éducation (CPE) dans un lycée du Val-​de-​Marne, veille sur 330 élèves en filière géné­rale, tech­no­lo­gique et en bac pro. Un métier qui néces­site BEAUCOUP de patience et un solide sens de la répar­tie.

116 au boulot camille besse
© Camille Besse pour Causette

« J’attaque à 7 h 45 tous les matins pour accueillir les élèves qui arrivent au lycée. J’aime bien “faire la grille”, comme on dit chez nous, c’est-à-dire me pos­ter à l’entrée de l’établissement pour leur dire bon­jour. Déjà parce que ça me semble logique de les saluer et aus­si parce que ça me per­met de prendre la tem­pé­ra­ture. Il y a des jours où l’ambiance est plus élec­trique que d’autres. Il y a par­fois des règle­ments de comptes entre bandes dans les cités voi­sines, et même si nos élèves ne sont pas concer­nés direc­te­ment, ça peut faire par­tie de leur cadre de vie. Le contexte sani­taire actuel, qui est hyper anxio­gène, peut aus­si échauf­fer les esprits. Surtout, je peux en attra­per un ou une au vol et lui deman­der de pas­ser me voir dans mon bureau pour jus­ti­fier une absence ou me don­ner un for­mu­laire. 

J’ai une belle col­lec­tion de[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
HS11 clarisse agbegnenou 1

Clarisse Agbegnenou : l'or de gloire

À seulement 27 ans, elle comptabilise quatre titres de championne du monde, trois d’Europe et une médaille d’argent aux JO de Rio. L’été prochain, au Japon, c’est l’or qu’elle vise.