BrigitteMacron
© Wikimedia

Après la France, la “fake news” trans­phobe et sexiste sur Brigitte Macron s’exporte à l’international

Après la France, la fake news selon laquelle Brigitte Macron serait “née homme” atteint les États-​Unis, l’extrême droite amé­ri­caine s’appropriant à son tour cette rumeur aux relents sexistes et trans­phobes, en pleine cam­pagne présidentielle.

“DINGUE : c’est le plus gros scan­dale de l’histoire de l’humanité.” Face camé­ra, la blo­gueuse amé­ri­caine Candace Owens assure dans sa chro­nique du 11 mars “mettre sa répu­ta­tion en jeu” pour se faire l’écho d’un “scoop” qu’auraient révé­lé des “jour­na­listes français”.

Dans une vidéo vue plus d’un mil­lion et demi de fois sur YouTube avant sa sup­pres­sion, l’Américaine s’en prend vio­lem­ment à Brigitte Macron – née Trogneux – assu­rant, docu­ments et pho­tos à l’appui, qu’elle serait en réa­li­té une femme trans­genre née sous le pré­nom Jean-​Michel. Deux hash­tags accom­pagnent la vidéo – #JeanMichelTrogneux et #BrigitteGate – mentionnés[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés