fbpx
salon
A Paris le 10 septembre 2021 © A.T.

Prostitution : l'asso Zéromacho sai­sit la jus­tice au sujet des salons de mas­sage chi­nois de Paris

L'association Zéromacho a mené une enquête en ligne et sur le ter­rain au sujet des salons de mas­sage chi­nois qui pro­posent des actes sexuels sous cou­vert de bien-​être. Dans l'angle mort de la lutte contre le proxé­né­tisme, ils seraient au nombre de 300 dans la capi­tale.

« Toute la pres­ta­tion est com­prise dans le prix, qui est assez cher (100E), com­mente l'internaute Lacazette 111, comme on le ferait d'un res­tau­rant sur TripAdvisor. Les mas­seuses sont bien celles sur les pho­tos, le mas­sage lui n'est pas génial, mais ce n'est pas pour ça qu'on va dans ce salon. » Ce genre de mes­sages sans équi­voque pul­lulent sur les sites des éta­blis­se­ments qui se pré­sentent comme des salons de mas­sage et abritent des passes.

Pendant tout l'été, ces avis ont été recen­sés par l'association Zéromacho, qui a éga­le­ment visi­té quelque 188 éta­blis­se­ments de mas­sage asia­tiques sur 300 exis­tant à Paris et vient de publier une syn­thèse au sujet de ces mai­sons closes qui ne disent pas leur nom. Systématiquement, les six béné­voles (trois femmes, trois hommes), ont consta­té que les femmes (à 85% Chinoises et envi­ron 14%[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés