woman in white shirt lying on black textile
Photo : Sinitta Leunen

Dépression post-​partum : l’État lâche le dis­po­si­tif “1 000 jours blues” (et les mères)

[Info Causette] Deux ans et demi à peine après sa créa­tion, le dis­po­si­tif “1 000 jours blues”, créé pour mieux prendre en charge la san­té men­tale des parents, voit aujourd’hui ses finan­ce­ments s’arrêter. Au détri­ment des familles et mal­gré des résul­tats concrets. 

Le chan­tier avait pour­tant été lan­cé en grande pompe. Souvenez-​vous : à l’automne 2019, le gou­ver­ne­ment met­tait sur pied une com­mis­sion d’expert·es sur “Les 1 000 pre­miers jours”, appelé·es à for­mu­ler des pro­po­si­tions pour per­mettre aux pou­voirs publics de mieux accom­pa­gner les jeunes parents et leur bébé. Un an plus tard, ladite com­mis­sion a ren­du son rap­port et, peu de temps après, le gou­ver­ne­ment inau­gu­rait un site et une appli dédié·es aux 1000 pre­miers jours.

Dans son sillage, est aus­si appa­ru le dis­po­si­tif “1000 jours blues”, des­ti­né à mieux prendre en charge la san­té men­tale des jeunes parents. Un enjeu de taille, alors qu’une femme sur six souffre de dépres­sion post-​partum et que le sui­cide est la deuxième cause de mor­ta­li­té mater­nelle dans l’année qui suit un accou­che­ment. C’est donc pour mieux pré­ve­nir et trai­ter ces souf­frances psy­chiques qu’est née l’application “1000 jours blues”, en 2021, sous la hou­lette de la Direction géné­rale de l’offre de soins (DGOS) et de la[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés