fbpx
shutterstock 94675978
© Shutterstock

Le sport, c’est que pour les gar­çons ?

Une ques­tion de môme embar­ras­sante ? Des élé­ments de réponse à des­ti­na­tion des parents et… de leurs mar­mots. 

lARDONS 106

1. Les filles au ves­tiaire

Mon petit, il faut bien se rendre à l’évidence : glo­ba­le­ment, les filles font moins de sport que les gar­çons. L’an der­nier, lors de sa grande consul­ta­tion annuelle auprès des 6–18 ans, l’Unicef l’avait d’ailleurs poin­té : « Toutes les études menées dans le domaine de la fré­quen­ta­tion des clubs spor­tifs montrent un ratio de 30 % de licen­ciées filles pour 70 % de licen­ciés gar­çons entre 6 et 18 ans. » Hors des clubs, la ten­dance est la même. Et c’est au moment de l’adolescence que l’écart se creuse le plus. « En 2002, si 68 % des filles fai­saient du sport à l’âge de 12 ans, elles n’étaient plus que 52 % à 17 ans. […] Hormis cer­tains sports où elles sont très majo­ri­taires, comme l’équitation ou la danse, on observe donc un “décro­chage” des filles en termes de pra­tique spor­tive, mais aus­si de fré­quence et d’intensité, dès la[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés