Capture d’écran 2022 02 07 à 10.26.49
©Canal+

La série "Ridley Road", nous plonge dans un Swinging London sombre

La minisérie signée Sarah Solemani et Lisa Mulcahy, diffusée à partir du 7 février sur Canal + et MyCanal, reconstitue la face sombre de l'Angleterre des années 60, où le mouvement néonazi avait alors pignon sur rue.

Oh dear ! Cette nouvelle minisérie britannique, créée par les producteurs de It’s a Sin, nous replonge dans le Swinging London des années 1960... mais dans sa version sombre, donc très inhabituelle. On y suit le parcours agité d’une jeune coiffeuse juive qui infiltre par amour le mouvement néonazi anglais naissant et rejoint bientôt un groupe d’antifascistes. Autant dire que ce show historico-politique, qui s’appuie sur des faits réels, résonne un peu, et même pas mal, avec notre époque. C’est d’ailleurs sa grande qualité. Car même si ses décors et ses costumes en jettent, et qu’il est pourvu de comédiens talentueux, son récit manque un peu de souffle sur la durée. À tester néanmoins !

Ridley Road, de Sarah Solemani et Lisa Mulcahy. Série de 4 épisodes de 52 min. À partir du 7 février sur Canal + et disponible sur MyCanal.

Partager
Articles liés
HS5 serie mastersofsex e1582047248422

Dans les séries, le cli­to fait par­ler de lui

Impossible à représenter visuellement à la télé, absent même dans la pornographie…
À force de ne pas être montré, le bouton de rose était devenu un point d’aveuglement de notre culture. Grâce aux séries, il est réhabilité… oralement.

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.