REINE DES NEIGES
© Christophe Raynaud de Lage

Une "Reine des neiges" revi­si­tée à la Comédie Française

La jeune met­teuse en scène Johanna Boyé pro­pose une nou­velle lec­ture revi­go­rante du conte d'Andersen, jusqu'au 7 janvier. 

Point de "libé­rée, déli­vrée" au Vieux Colombier, même si la Comédie Française, qui pro­pose depuis l'an der­nier cette fan­tai­sie hiver­nale capi­ta­lise sur le suc­cès du film d'animation Disney, sor­ti en 2013. Ce spec­tacle sous-​titré "l'histoire oubliée" est un retour à la ver­sion ori­gi­nelle du conte d'Andersen (1844), plus inquié­tante que le film. Autre par­ti­cu­la­ri­té, le Danois ne s'inspire pas du folk­lore, comme Perrault ou Grimm mais invente de toutes pièces. Exit les soeurs Elsa et Anna : sur scène, c'est une grand-​mère qui raconte au coin du feu une légende à ses petits-​enfants. Celle d'un troll dia­bo­lique qui fabrique un miroir défor­mant, dont les éclats bri­sés vont conta­mi­ner les humains : l'un d'eux vient se ficher dans l'œil de Kay, ado­les­cent qui com­mence à voir le monde en noir et que la reine des neiges recueille, puis empri­sonne. Sa meilleure amie, Gerda, se lance à sa recherche : durant sa quête, elle ren­contre prin­cesses bino­clardes, bri­gands anthro­po­phages et ani­maux doués de parole… 

La reine des neiges (Suliane Brahim) est ici une figure à la fois plus secon­daire et plus ambi­va­lente que dans la ver­sion édul­co­rée de Disney. La mise en scène très enle­vée de Johanna Boyé, qui a reçu le Molière 2023 du spec­tacle jeune public, prend tou­te­fois quelques liber­tés avec l'œuvre ori­gi­nale en pri­vi­lé­giant une inter­pré­ta­tion contem­po­raine, fémi­niste et éco­lo. Ce récit ini­tia­tique est donc cen­tré sur une jeune fille intré­pide, Gerda (Léa Lopez). Entre chants, danses, cos­tumes de rennes et per­ruque de trolls, la troupe de la Comédie Française s'en donne mani­fes­te­ment à cœur joie et n'hésite pas à prendre à par­ti le jeune public, conquis par un décor fait de flo­cons de neige et de bulles de savons. Un spec­tacle fami­lial et acces­sible à par­tir de 7 ans. 

La Reine des neiges, l'histoire oubliée, mis en scène par Johanna Boyé, au Vieux Colombier, jusqu'au 7 janvier. 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.