fbpx
essai
Adé, blond, Poppy Fusée et Foé (©Fanny Latour-Lambert/Lisa Cléo/Pauline Darley/Chloé Bruhat)

Adé, Foé, blond et Poppy Fusée : quatre artistes pour pas­ser l'automne en douceur

En ce premier jour d'automne, Causette vous propose de plonger dans l'univers musical d'Adé, Foé, blond et Poppy Fusée, pour traverser cette saison propice à la mélancolie.

Le soleil laisse place aux nuages, les feuilles des arbres perdent progressivement leurs couleurs et le froid s'installe : ce vendredi 23 septembre marque officiellement la fin de l'été et notre entrée dans l'automne. Alors, pour ne pas perdre pied et accompagner en musique la déprime qui risque de se pointer, Causette vous propose de vous plonger dans l'univers musical de quatre jeunes artistes pour passer la saison en douceur.

insta offre etudiante

Renaissance folk

Adé, Et alors ?
CONFIDENTIEL avant le 24.08 Cover album

Du haut de ses 27 ans, Adé n'est pas une jeune inconnue dans le monde de la musique. Après plusieurs années passées au sein du groupe français Thérapie Taxi, elle se présente aujourd'hui seule, en rupture presque totale avec son passé musical marqué par des titres pop explosifs aux paroles crues. Avec son premier album Et alors ?, en partie enregistré à Nashville, berceau de la musique country, la chanteuse propose une collection de 15 morceaux modernes aux douces sonorités folk et americana. Elle y promène un spleen qu'on ne lui connaissait pas, saupoudré sur de jolies chansons d'amour (Sunset, Si tu partais), de rupture (Les silences) et introspectives (Tout savoir, Solitude imprévue, Insomnies) très réussies. Malgré ses peurs, Adé trace sa route avec brio.

Pop rêveuse

blond, Pour la vie entière
BLOND VISUEL EP 1

Après une première entrée dans le monde musical avec le groupe Bel Plaine en 2017, Antoine Blond avait tout lâché tout pour devenir coiffeur. Mais le jeune homme a la musique chevillée au corps. Un an après avoir mis son nouveau métier en pause, il publie aujourd'hui un premier EP de six chansons, Pour la vie entière, sous le nom de scène blond. Ses client·es pleurent sûrement leur jeune coiffeur, mais quelle bonne décision a-t-il pris ! L'artiste à la voix androgyne étonne avec des titres poétiques extrêmement bien écrits, portés par des mélodies pop rêveuses, dans la lignée d'un Sébastien Tellier. blond nous envoûte avec une facilité déconcertante, tout en se livrant sur des sujets personnels, comme sa difficulté à être lui-même dans le beau morceau d'ouverture Madame. L'amour est aussi exploré sous toutes ses formes, tantôt flamboyant (Été brûlant), tantôt hésitant (Même pas peur) ou déçu (De l'air). Un chanteur à surveiller de près.

Mélancolie joyeuse

Poppy Fusée
0c1940cc 27a7 4b0c bc7b fa9ecd9d50fb

Proche de la chanteuse française November Ultra, avec qui elle partage le duo Doux & Tendre, Poppy Fusée fait preuve de la même mélancolie joyeuse que son amie sur son premier EP La Lune, à paraître le 30 septembre. Armée de son omnichord, un instrument de musique électronique étonnant, la jeune artiste, ancienne moitié du duo Part-Time Friends, ouvre en douceur la porte de son jardin secret, à travers des titres oniriques, épurés et emprunts d'une certaine nostalgie. Mention spéciale à la très jolie chanson Paranormal, sur les débuts d'une relation amoureuse heureuse et insouciante.

Retour gracieux

Foé, Paradis d'or
Album cover low res

Quatre ans après le tourbillon provoqué par son premier disque Îl, notamment nommé aux Victoires de la musique dans la catégorie « Album révélation », Foé s'apprête à passer, comme nombre de jeunes artistes avant lui, le difficile cap du deuxième album. Et comme Angèle, Clara Luciani ou Juliette Armanet récemment, c'est un pari réussi pour le Toulousain de 25 ans. Paradis d'or, prévu pour le 7 octobre, est une œuvre riche (16 morceaux dont trois interludes et un titre instrumental), construite et composée avec beaucoup de soin, qui modernise la chanson française. De sa voix grave et chaude, Foé propose un opus délicat et mélancolique sur une relation amoureuse, de la première rencontre (l'excellent Je brûle) aux doutes, en passant par la rupture (le très beau Adieu encore) et la seconde chance (C'était bien hier). Un artiste singulier et plein de grâce, à la fois de son temps et avec une âme ancienne.

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .

Articles liés