AFP 20231226 1839769712 v4 HighRes PortraitsDayEightTheRedSeaInternationalFilmF
Asmae El Moudir Photo : Tristan Fewings / Getty Images via AFP

“On a à peine le droit de dire nos sen­ti­ments entre nous, alors face camé­ra…” : inter­view de la cinéaste maro­caine Asmae El Moudir

Asmae El Moudir, jeune cinéaste maro­caine, a mis plus de dix ans pour réa­li­ser son pre­mier film. Une patience qui a payé : La Mère de tous les men­songes, pri­mé à Cannes, est un docu­men­taire très créa­tif, qui s’appuie sur une maquette colo­rée, façon mai­son de pou­pées, pour explo­rer les secrets dou­lou­reux de sa famille et de son pays. Rencontre et expli­ca­tions pas­sion­nantes au gré de cinq mots-clés…

La pho­to (l’image manquante)

“Lorsque j’ai eu 12 ans, j’ai réa­li­sé que je n’avais aucune pho­to de moi enfant. J’ai alors ques­tion­né ma mère, et la seule pho­to qu’elle m’a don­née, pour me ras­su­rer en quelque sorte, était celle d’une autre petite fille ! J’ai tout de suite vu que c’était un men­songe. Un petit ‘men­songe blond’ au départ, comme on dit chez moi, qui ne m’a pas fait, mal même s’il a été la source de mon pre­mier conflit avec elle. En revanche, il a bien été[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés