fbpx
JANE PAR CHARLOTTE 1 © Nolita Cinema Deadly Valentine

Charlotte Gainsbourg : « Je vou­lais mon­trer ma mère telle qu’elle est aujourd’hui, parce que je la trouve magnifique »

Le pre­mier film réa­li­sé par Charlotte Gainsbourg, Jane par Charlotte, est une belle sur­prise. Ce docu­men­taire en salles ce 12 jan­vier sur Jane Birkin, sa mère, res­semble à une décla­ra­tion d’amour. Douce et profonde.

Causette : Lorsqu’une fille filme sa mère et la ques­tionne, elle prend le risque de dévoi­ler, donc d’exposer, une grande inti­mi­té. Vous êtes-​vous fixé des limites ?
Charlotte Gainsbourg :
Non, pas vrai­ment. Je n’ai pas eu l’impression de révé­ler des secrets de toute façon. Il y a encore des choses que l’on ne par­tage pas, elle et moi. Mais vous savez, je n’ai com­pris mon film qu’au fur et à mesure que je le tour­nais. Tout était très libre.
Au départ, je voulais[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
722192 025 A

César 2020 : l'année qui a tout changé

Un an après la cérémonie marquée par le départ fracassant d’Adèle Haenel, l’institution a totalement revu son fonctionnement. Causette vous raconte les coulisses de cette mue vers la démocratie