Svalbard 2021 Heidi Sevestre
© HEIDI SEVESTRE

Heïdi Sevestre : « Avec Climate Sentinels, nous vou­lions mon­trer que les femmes ont toute leur place dans des métiers extrêmes »

Émerveillée dès son plus jeune âge par leur majes­té, Heïdi Sevestre étu­die les gla­ciers pour mieux les sau­ver. À 35 ans, cette scien­ti­fique intré­pide milite avec fer­veur pour aler­ter le grand public et les gou­ver­ne­ments sur la fonte des glaces pro­vo­quée par le réchauf­fe­ment climatique.

Ses parents savoyards ont don­né à Heïdi Sevestre le pré­nom d’une sau­va­geonne des alpages suisses, héroïne des livres de Johanna Spyri. Et ils vont lui trans­mettre l’amour de la mon­tagne. À 17 ans, Heïdi est d’une timi­di­té mala­dive. Pour la socia­bi­li­ser, sa mère l’inscrit à un raid des gla­ciers et c’est alors qu’elle trouve sa voie : elle sera gla­cio­logue. Elle se confronte très vite aux risques du métier. Étudiante, elle manque de lais­ser sa peau dans une ava­lanche en expé­di­tion puis, son doc­to­rat en poche, à 23 ans, elle lutte trente-​six heures durant sans dor­mir et sauve les ongles de ses orteils en les col­lant avec du ruban adhé­sif ! Cette expé­rience du froid reste un de ses sou­ve­nirs les plus hor­ribles. Mais rien ne la décou­rage. Pugnace et témé­raire, Heïdi résiste et de ces mis­sions périlleuses, elle sor­ti­ra plus aguer­rie encore. Lauréate de la médaille Shackleton pour la pro­tec­tion des régions polaires, Heïdi Sevestre est membre de l’association amé­ri­caine pres­ti­gieuse The Explorers Club et tra­vaille pour l’Amap au Conseil de l’Arctique 1. Pas de place pour une vie de famille, car pour l’instant, cette aven­tu­rière des glaces n’a d’yeux que pour les contrées froides et loin­taines de la pla­nète. C’est en visio que Causette l’a inter­viewée.

Causette : Vous êtes actuel­le­ment au Svalbard, archi­pel nor­vé­gien situé dans l’océan Arctique. Allez-​vous par­tir en expé­di­tion ?
Heïdi Sevestre : Je donne des cours à l’université qui est à 300 mètres de[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don
  1. Fondé en 1996, le Conseil de l’Arctique est une orga­ni­sa­tion de coopé­ra­tion civile inter­na­tio­nale (Arctic-council.org). L’Arctic Monitoring and Assessment Program (Amap), créé en 1991, est l’un de six groupes de tra­vail qui y par­ti­cipent (Amap.no).[]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés
damien careme depute europeen 2023 home 19cb92cb

Pour le dépu­té euro­péen éco­lo Damien Carême : “Face à des gou­ver­ne­ments obtus, faire condam­ner les États pour inac­tion cli­ma­tique est la seule voie qu'il nous reste”

Député euro­péen éco­lo­giste, Damien Carême a vu, ce mar­di, sa requête devant la CEDH pour inac­tion cli­ma­tique de la France reje­tée pour des ques­tions for­melles. Mais il se réjouit de la vic­toire conco­mi­tante du col­lec­tif Aînées pour la...