« Hommes enceints » : cachez cette réa­li­té que je ne sau­rais voir

La cam­pagne du Planning fami­lial assu­rant les hommes trans enceints du fait qu'ils rece­vront un accueil res­pec­tueux au sein de l'association ne relève nul­le­ment de « l'idéologie woke » mais d'un prin­cipe de réa­li­té, que les trans­phobes pré­fèrent nier.

QTQ37KLDDBB3LN6776B7FWBN4Y

ÉDITO. Mercredi 17 août, le des­si­na­teur Laurier The Fox dif­fuse sur ses réseaux sociaux une cam­pagne de com­mu­ni­ca­tion du Planning fami­lial dont il a réa­li­sé le visuel et repré­sen­tant un couple d'hommes dont l'un est trans et porte un enfant. Le mes­sage : « Au Planning, on sait que des hommes aus­si peuvent être enceints. » L'enjeu, pour l'association d'information, de soins et de lutte pour les droits repro­duc­tifs : mon­trer aux hommes trans qui n'ont pas réa­li­sé d'opération chi­rur­gi­cale de réat­tri­bu­tion sexuelle et qui donc peuvent mener à bien une gros­sesse qu'ils seront accueillis au Planning au même titre que les autres usager·ères pour être écou­tés et conseillés.

Un mes­sage de tolé­rance, donc, mais into­lé­rable aux oreilles de nombreux·euses inter­nautes sur les réseaux sociaux, de péti­tion­naires et des membres de l'extrême droite fran­çaise, Rassemblement natio­nal en tête. « Avec ce genre de com­mu­ni­ca­tion ridi­cule, le Planning fami­lial se trans­forme de plus en plus en offi­cine de pro­pa­gande socié­tale, a ain­si voci­fé­ré Laure Lavalette, dépu­tée RN du Var et porte-​parole du groupe à l’Assemblée natio­nale. Il est néces­saire de démas­quer ces mili­tants archi sub­ven­tion­nés qui ne cherchent qu’à répandre leur idéo­lo­gie gro­tesque et men­son­gère. » Quelle iro­nie, pour une asso­cia­tion soi-​disant « archi sub­ven­tion­née » qui pour­tant s'inquiétait de sa sur­vie en 2019 à la suite de coupes bud­gé­taires ! Quelle iro­nie aus­si quand le mot « idéo­lo­gie » est dégaî­né par faci­li­té, pour mas­quer une réa­li­té qui dérange : que cela plaise ou pas, des hommes trans font le choix de la mater­ni­té. C'est une réa­li­té de l'époque, en France et ailleurs dans le monde, pas une « idéo­lo­gie ».

Étonnement légi­time

L'association his­to­rique de lutte pour le droit à l'IVG et encore aujourd'hui indis­pen­sable pour son accès a éga­le­ment été atta­quée par la secré­taire d'Etat à la vie asso­cia­tive, Marlène Schiappa, dans une inter­view au Figaro, titrée – nou­velle iro­nie : « Tout ne doit pas être conflic­tua­li­sé tout le temps ». Interrogée sur la polé­mique créée par les conservateur·rices, elle y déclare : « Quand un mes­sage est mal reçu c’est qu’il a mal été émis. Beaucoup ne com­prennent pas ce que le Planning fami­lial a vou­lu dire. Si c’était un mes­sage en faveur de l’inconditionnalité de l’accueil, il aurait fal­lu l’expliciter car ce que cer­tains ont com­pris c’est qu’un homme pou­vait tom­ber enceint alors que ce n’est pas une réa­li­té bio­lo­gique. »

L'argument de la « réa­li­té bio­lo­gique » bran­di par l'ancienne secré­taire d'État à l'Égalité est réver­sible et donc mau­vais : comme expli­qué plus haut, c'est une réa­li­té bio­lo­gique aujourd'hui, les hommes trans peuvent tom­ber enceints. Dans le fond, il peut être désta­bi­li­sant de com­prendre qu'un homme trans porte la vie, spé­ci­fi­ci­té du fémi­nin auquel il ne se sent pas appar­te­nir. L'étonnement est légi­time. Mais les efforts de certain·es à dévoyer ce prin­cipe même de réa­li­té et nier l'existence de per­sonnes sem­pi­ter­nel­le­ment dis­cri­mi­nées portent un nom, celui de la transphobie. 

Partager
Articles liés
113 cathy yerle lucia buricelli

Faut pas jeter Mamie avec l’eau du bain

Après un long printemps confiné, j’avais choisi un été face à l’horizon infini. La mer. Celle qui vient cogner mon Sud-Ouest atlantique et natal, près de chez ma mère, dont j’avais également très envie de profiter après ces longs mois de séparation.

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.