Jean Marc Morandini le 8 avril 2009
Jean-Marc Morandini (©Nicolas Genin/Wikimedia Commons)

Harcèlement sexuel : Jean-​Marc Morandini condam­né à six mois de pri­son avec sursis

Jean-​Marc Morandini a notam­ment été condam­né, ce mar­di, à six mois de pri­son avec sur­sis, pour « har­cè­le­ment sexuel », dans le cadre des cas­tings qu'il fai­sait pas­ser pour la web-​série Les Faucons.

L'animateur Jean-​Marc Morandini a été condam­né, ce mar­di, à six mois de pri­son assor­tis d'un sur­sis pro­ba­toire de deux ans pour « har­cè­le­ment sexuel », rap­porte BFMTV, dont le jour­na­liste Vincent Vantighem est pré­sent à l'audience au tri­bu­nal judi­ciaire de Paris. Il a éga­le­ment reçu des obli­ga­tions de soins psy­cho­lo­giques et d'indemnisation de la vic­time, Gabriel, ain­si qu'une amende de 10.000 euros.

En 2016, dans une longue enquête, le maga­zine Les Inrocks révé­lait que l'homme de 57 ans avait fait pas­ser des cas­tings à de jeunes comé­diens pour une web-​série, bap­ti­sée Les Faucons, au cours des­quels il était soup­çon­né de leur avoir deman­dé de se dénu­der. À l'époque, le pré­sen­ta­teur avait éga­le­ment créé un per­son­nage fic­tif, Catherine Leclerc, dont il se ser­vait pour envoyer des mails aux acteurs. Il était accu­sé d'avoir pro­po­sé au jeune comé­dien d'avoir une rela­tion sexuelle avec lui, par l'intermédiaire de ce compte fic­tif. La pré­si­dente du tri­bu­nal a jugé que les échanges de mails entre Jean-​Marc Morandini/​Catherine Leclerc et Gabriel, âgé de 18 ans à l'époque des faits, rele­vaient de la « mani­pu­la­tion psy­cho­lo­gique ».

En décembre 2022, dans un autre dos­sier, l'animateur a été recon­nu cou­pable de cor­rup­tion de mineurs pour avoir envoyé des mes­sages à carac­tère sexuel à des mineurs sur les réseaux sociaux. Il avait été condam­né à un an de pri­son avec un sur­sis pro­ba­toire de deux ans, à une obli­ga­tion de soins et à une ins­crip­tion au fichier des délin­quants sexuels (Fijais). Jean-​Marc Morandini avait cepen­dant fait appel dans ce pre­mier dos­sier. Son avo­cate Florence Rault a indi­qué au Parisien qu'il ferait éga­le­ment appel de cette deuxième condamnation.

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.