Clitothèque, la pla­te­forme numé­rique dédiée au plai­sir féminin

La bibliothèque collaborative lancée le 15 avril dernier par Judith et Iris propose toute une liste de précieuses ressources consacrées au plaisir féminin.

clitotheque logo carre
©La Clitothèque

« Vulvarisons le monde ! » Tel est le mot d’ordre de Judith et Iris, les deux créatrices de la Clitothèque. Avec leur plateforme numérique et participative lancée le 15 avril dernier, les deux trentenaires souhaitent un espace pour « comprendre, apprendre, se faire plaisir, lutter contre les tabous et se réapproprier sa sexualité ». De façon à « refaçonner un imaginaire collectif plus diversifié et plus épanouissant pour toutes et tous ! » 

Livres, podcasts, documentaires, films, séries, comptes Instagram et même articles scientifiques… la Clitothèque regroupe tout ce qu’il se fait de mieux sur le plaisir féminin, mêlant pour le moment une cinquantaine de ressources plus ou moins connues du grand public. En y jetant un œil, on y trouve notamment Libres ! la série documentaire d’Ovidie qui pulvérise les injonctions sur la sexualité. Le podcast porno Voxxx, d’Olympe de G, le compte Insta de Charline, Orgasme et moi ou encore le documentaire belge Mon nom est clitoris de Lisa Billuard Monet et Daphné Leblond dans lequel des jeunes femmes parlent librement de leur sexualité. 

Lire aussi l « Libres ! », la websérie animée d’Ovidie à voir sur Arte.tv

La Clitothèque ne va cesser de croître puisque cette bibliothèque numérique disponible en français et en anglais est avant tout une plateforme collaborative. Chacun·e peut en effet proposer à Judith et Iris une ressource qui a transformé sa vision de sa sexualité. 

Longue vie à la Clitothèque !

Lire aussi l Sortie DVD de « Mon nom est clitoris », un docu à projeter dans les lycées

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accompagner les combats qui vous animent, en faisant un don pour que nous continuions une presse libre et indépendante.

Faites un don
Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .

Articles liés
close-up photo of heart-shape stones

Chemsex : les femmes aussi

Si le chemsex reste majoritairement pratiqué par les hommes gays, une étude montre qu'elle se répand aussi chez les hétéros, hommes ou femmes, les femmes lesbiennes et les personnes non-binaires. La dernière étude consacrée au phénomène avance que...