fbpx

Antonia de Rendinger : « La BD d'Emma sur la charge men­tale m'a fait pleu­rer »

99 Antonia de Rendinger © P.Guigou
© P. Guigou

Dans Moi jeu !, l’humoriste dépeint une gale­rie de per­son­nages hauts en cou­leur, de la mili­tante proal­lai­te­ment à la prof de SVT à l’ancienne. Elle répond à notre « Questionnaire de Woolf »

Causette : Les livres mar­quants de la « biblio­thèque » de vos parents ? 
Antonia de Rendinger : Les Philémon, de Fred, Hara Kiri, Naissance d’une archéo­lo­gie, de David Macaulay, la col­lec­tion Gründ des Légendes et contes. On lisait une his­toire chaque soir dans le lit des parents, sou­vent tout le monde s’endormait et je ter­mi­nais seule. 

Les lieux de votre enfance ? 
A. de R. : La mai­son de mes grands-​­parents en Dordogne. On a fait des pactes de sang, on s’est fouet­tés avec des orties, c’était entre « la guerre des bou­tons » et « sa majes­té des mouches »…

Une[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés