ruth
© 2023 Ruth Orkin Photo Archive

Exposition : Ruth Orkin, jeune pho­to­graphe à vélo

La Fondation Henri Cartier-​Bresson orga­nise une expo­si­tion qui retrace les débuts de la pho­to­jour­na­liste amé­ri­caine Ruth Orkin.

Même quand on ne la connaît pas, on a déjà vu son tra­vail : et pour cause, c’est l’une des pho­to­gra­phies de Ruth Orkin, prise en Italie en 1951 qui est fré­quem­ment uti­li­sée pour illus­trer le har­cè­le­ment de rue (ci-​dessous). Avant d’être pho­to­graphe, celle-​ci se des­ti­nait au ciné­ma : elle aban­don­na devant les dis­cri­mi­na­tions aux­quelles fai­saient face les femmes direc­trices de la pho­to, à l’époque. Elle se tourne alors vers la pho­to, emmé­nage à New York, pho­to­gra­phie des client·es de boîte de nuit le soir et des bébés la jour­née. Elle devien­dra après-​guerre pho­to­re­por­ter, notam­ment pour le maga­zine Life. Mais ce n’est pas à cette car­rière de globe-​trotter que s’intéresse l’exposition que lui consacre à Paris la Fondation Henri Cartier-​Bresson.

10 HD
© 2023 Ruth Orkin Photo Archive

Bike Trip, USA, 1939 retrace un été de la vie de la jeune femme, qui a 17 ans à l’époque et décide de tra­ver­ser les États-​Unis d’ouest en est, à vélo, afin de visi­ter, à New York, l’Exposition uni­ver­selle. Il s’agit de la nais­sance d’une voca­tion, puisque l’adolescente pren­dra 350 cli­chés en noir et blanc (dont une par­tie est expo­sée ici) au cours de son tra­jet, des gratte-​ciel aux plaines déser­tiques en pas­sant par des rues bon­dées de passant·es. Mais aus­si d’un for­mi­dable coup de com pour cette toute jeune cycliste intré­pide qui voyage seule, roule en robe, loge en auberge de jeu­nesse et n’a pas la langue dans sa poche. Car par­tout où elle passe, elle sol­li­cite les jour­naux locaux, obtient des por­traits dans la presse et de menues faveurs. Un bel exemple d’aventure esti­vale et pho­to­gra­phique, rare pour l’époque. On peut aus­si voir dans l’exposition le tapus­crit, jamais publié, d’un texte écrit sur la route et bap­ti­sé Girls on Wheels, que l’on aurait ado­ré lire ado.

Bike Trip, USA, 1939, Fondation Henri Cartier-​Bresson (Paris), jusqu’au 14 janvier.

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.