Nine Antico : « Pour moi, "Playlist", c’est d’abord et avant tout le por­trait de quelqu’un qui va s’accomplir »

Enfin un film fran­çais par­lant libre­ment des amies, des amours, des emmerdes des filles d’aujourd’hui ! Playlist, pre­mier long-​métrage en noir et blanc de Nine Antico jusqu’ici connue pour ses BD, est auda­cieux, sen­sible et drôle.

thumbnail nine antico @mathieu zazzo a
Nine Antico par @Mathieu Zazzo_A

Causette : Votre pre­mier film n’est-il pas un peu (beau­coup) auto­bio­gra­phique ? De fait, Playlist s’appuie sur un scé­na­rio ori­gi­nal, qui raconte le par­cours chao­tique d’une fille dingue de BD et de rock, en quête amou­reuse et pro­fes­sion­nelle… 
Nine Antico : Non, pas au pre­mier degré. Mais c’est un film très per­son­nel, c’est sûr, qui s’inspire de choses que j’ai soit vécues, soit obser­vées. Et le tout s’entremêle comme un patch­work… À tra­vers le per­son­nage de mon héroïne, Sophie, j’avais envie de par­ler des 20–25 ans. Du côté enra­gé de cette période de la vie, quand on sait ce que l’on veut, mais qu’on ne sait pas si on va l’avoir. En tout cas, moi, je l’ai vécue de façon enra­gée ! Beaucoup d’envies, beau­coup d’attentes, très peu de garan­ties… À l’époque, je me disais : il n’y a pas moyen que je n’aie pas ce que je veux ! Oui, j’avais un côté tank comme Sophie, en mode je fonce, je me blesse, mais je me construis… 

Sara Forestier incarne de façon assez géniale cette héroïne, à la fois enra­gée et dis­per­sée, émou­vante et déter­mi­née…
N. A. : Le choix de Sara, au départ, était presque trop évident… J’ai failli hési­ter ! Et puis on s’est ren­con­trées et je l’ai trou­vée hyper tou­chante. Elle a ce truc phy­sique très par­ti­cu­lier, ce côté por­ce­laine, très jolie, qui coha­bite avec cet élan sau­vage. Elle pos­sède aus­si un rap­port au corps qui n’est pas com­mun dans le ciné­ma fran­çais. Elle peut aller loin, et même se trans­for­mer, elle ne fait pas dans la coquet­te­rie ! En plus, elle avait ado­ré le scé­na­rio. Lorsqu’elle était à Cannes pour Roubaix, une lumière, le film de Desplechin, elle m’avait lais­sé un mes­sage d’une minute sur mon répon­deur pour me dire son enthou­siasme et sa confiance totale en moi. Sara, c’est de l’or en barre !

Le duo qu’elle forme avec Laetitia Dosch, façon « bud­dy movie » au fémi­nin, est éga­le­ment très sti­mu­lant !
N. A. : Moi, quand je vois une affiche avec leurs deux noms, j’y vais direct [rires] ! En fait, elles n’avaient jamais joué ensemble et elles en avaient très envie. Cet élan a beau­coup appor­té au film. La conni­vence entre leurs deux per­son­nages exis­tait dès le scé­na­rio, mais cette his­toire d’amitié a gagné au tour­nage grâce à Sara et à Laetitia. À ma plus grande joie ! Vous savez, j’ai beau­coup de copines proches dans la vraie vie. C’est ça qui me per­met de me sen­tir bien, c’est même essen­tiel. Je vou­lais aus­si racon­ter ça dans Playlist. Car le tableau que le ciné­ma fran­çais dresse des femmes, de leurs rela­tions, est très lisse. Donc c’était l’occasion ou jamais de mon­trer une autre image, dans laquelle je puisse m’identifier pour une fois !

Est-​ce à dire que Playlist est un film fémi­niste ? 
N. A. : Non, je n’ai pas vou­lu faire un film fémi­niste. Ce n’était pas le but. Playlist, pour moi, c’est d’abord et avant tout le por­trait de quelqu’un qui va s’accomplir. Mais il est vrai aus­si que je montre des per­son­nages de filles qui sont libres, qui ne demandent pas d’autorisation, par­fois avec pertes et fra­cas. Pour faire simple, le film n’est pas fémi­niste, mais moi, je le suis !

Bande annonce
aff 120x160 playlist bd a

Playlist, de Nine Antico. Sortie le 2 juin.

Partager
Articles liés
Yasmine Benkiran Photo 1

"Mon film raconte l’histoire de deux femmes et une petite fille qui fuient le patriar­cat" : Yasmine Benkiran, nou­velle figure fémi­niste du ciné­ma marocain

Reines, de Yasmine Benkiran, n’est pas un pre­mier film comme les autres. Teinté d’humour et de fan­tas­tique, ce road-​movie maro­cain nous embarque à bord d’un camion, sur les routes de l’Atlas, aux côtés de deux femmes en cavale et d’une petite...

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.