fbpx
Advertisement
man and woman riding bicycle on road during daytime
© nextbike

Vélo : les antis pètent un câble

Dopée par les grèves et la pandémie, la pratique de la petite reine s’est amplifiée dans les villes françaises. Mais entre les « coronapistes » accusées d’enlaidir l’espace urbain et la violence verbale ou physique subie par les cyclistes, elle n’a pas que des allié·es. Pour quelles raisons ce petit deux-​roues inoffensif cristallise-​t-​il autant l’hostilité ?

Le 15 mars, Gilles Martin-​Chauffier, écrivain et rédacteur en chef culture à Paris Match, a sorti sa plus belle plume pour rédiger un billet d’humeur aux tonalités dramatiques intitulé « Une urgence : interdire le vélo à Paris1 ». Visiblement, il en avait gros sur la patate. Remonté à bloc contre les « fous du guidon », il dénonce : « On a bien compris que remonter les rues en sens interdit, envahir les trottoirs, griller les feux et affoler les grands-​mères rend service à la planète. » C’est bien simple, il n’en peut plus de « ces courants d’air à écouteurs [qui] filent en tous sens » et dont il se demande « si leur QI atteint vraiment deux chiffres ». Un plaidoyer rempli d’amour, qui donne envie de lui poser une question toute bête : pourquoi tant de haine, Gilles ? Et ­d’ouvrir la question à tous[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
conti10552 1949nb17

Anita Conti : la chasse à la surpêche

Elle est la première femme océanographe française. Avec son appareil photo et ses carnets, elle a su se faire adopter par le monde fermé des marins et a contribué à la prise de conscience écologique sur la fragilité des océans.