fbpx
1200px Daniel BRIOT Incendie usine Lubrizol Rouen 2019 2020 2021 Paysages 009 20190926
© Daniel Briot

Un an après l’incendie de Lubrizol, les Rouennais demandent des comptes

Le 26 sep­tembre 2019, un incen­die se décla­rait dans l’usine de Lubrizol et les entre­pôts de Normandie Logistique, à Rouen, en Seine-​Maritime. Des consé­quences sani­taires et envi­ron­ne­men­tales tou­jours incon­nues, une enquête judi­ciaire qui n’avance pas, un an après, par­ti­cu­liers et asso­cia­tions sont plus que jamais mobi­li­sés. Ils réclament notam­ment un sui­vi sani­taire de la popu­la­tion.

Un an après, la colère des rive­rains de l’usine Lubrizol n’est pas retom­bée. « Nous dénon­çons le manque de prise en charge de la popu­la­tion, l’extrême négli­gence de nos ins­ti­tu­tions et de Lubrizol, ain­si que la mise en dan­ger de la vie d’autrui », explique Simon de Carvalho, copré­sident de l’Association des sinis­trés de Lubrizol. D’abord née sur Facebook, cette der­nière s’est créée dans la fou­lée de l’incendie face aux incom­pré­hen­sions et au manque d’information sur l’accident. « Notre col­lec­tif sou­haite faire la lumière sur cette catas­trophe sani­taire, sociale, éco­lo­gique, d’ampleur natio­nale, annonce-​t-​il. Nous acti­ve­rons tous les recours juri­diques pos­sibles à l’encontre de l’usine Lubrizol, deman­de­rons la répa­ra­tion de nos pré­ju­dices et la mise en place d’un plan de sui­vi[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
man and woman riding bicycle on road during daytime

Vélo : les antis pètent un câble

Entre les « coronapistes » décriées et la violence verbale ou physique subie par les cyclistes, le vélo n’a pas que des allié·es. Pour quelles raisons ce petit deux-roues inoffensif cristallise-t-il autant l’hostilité ?