Photo Julien Bayou par Chloé Guilhem
© Chloé Guilhem

Julien Bayou : « Même numéro 2, Barbara Pompili n’a pas les moyens de faire fléchir la politique du gouvernement »

Lundi 6 juillet, la députée LREM et présidente de la Commission développement durable à l’Assemblée nationale, Barbara Pompili, a été nommée ministre de la Transition écologique par le nouveau premier ministre Jean Castex à l’occasion de la composition de son gouvernement. « Numéro deux » du gouvernement, l’ex-membre d’Europe Écologie-​Les Verts (EELV), qui a rejoint LREM en 2017, a annoncé que l’une de ses priorités serait de mener à bien la transformation des propositions de la Convention citoyenne pour le climat en lois. Le signe d’une nouvelle inflexion écologique pour le président Macron, après le succès d’EELV aux municipales du 28 juin ? Pas le moins du monde pour Julien Bayou, secrétaire national du parti. Entretien.

Causette : Quel regard portez-​vous sur la nomination de Barbara Pompili au poste de ministre de la Transition écologique ?
Julien Bayou :
Nous avons acté que ce n’est pas ce gouvernement qui répondra à l’urgence climatique. Je n’attends donc pas grand-​chose de cette nomination, même si je lui reconnais un certain cran d’avoir alerté, dans un récent rapport parlementaire, sur les fragilités du nucléaire et les risques que nous font encourir[…]

La suite est réservée aux abonné.es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés
jeanne barret madlla bare

Jeanne Barret, botaniste et embarquée clandestine

Cette botaniste est la première femme à avoir fait le tour du monde. Nous sommes au XVIIIe siècle, époque des grandes expéditions scientifiques sur les océans. Des aventures normalement réservées aux hommes. C’est pourquoi Jeanne Barret se déguisa...