fbpx
113 ina modja capture decran the great green wall
Inna Modja au Sahel © Capture d’écran The Great Green Wall

Inna Modja : au Sahel, « la Grande Muraille verte est une solu­tion vitale »

Dans le docu­men­taire The Great Green Wall, en salles depuis le 22 juin, la chan­teuse Inna Modja tra­verse le Sahel à la ren­contre des habitant·es impliqué·es dans un pha­rao­nique pro­jet éco­lo, mécon­nu du grand public : la Grande Muraille verte. Elle raconte à Causette les points les plus mar­quants de son périple.

Vingt pays afri­cains alliés dans l’objectif de déve­lop­per dix mil­lions d’emplois verts, grâce à quelque 8 000 km de plan­ta­tions éco­lo­giques reliant l’Afrique d’est en ouest… Tout ça sub­ven­tion­né par une plé­thore d’ONG, l’ONU, l’Union afri­caine, la Banque mon­diale ou encore l’Union euro­péenne… C’est l’envergure fara­mi­neuse de la Grande Muraille verte. Une ini­tia­tive lan­cée en 2007 au Sahel, pour lut­ter contre la déser­ti­fi­ca­tion et créer un déve­lop­pe­ment éco­no­mique dans la région. Pourtant, ce pro­jet fou a un talon d’Achille : per­sonne, ou presque, n’en a enten­du par­ler. C’est pour­quoi le réa­li­sa­teur Jared P. Scott, avec l’aide de l’ONU, a tour­né un docu­men­taire sur le sujet, The Great Green Wall, en salles depuis le 22 juin. Et c’est une artiste malienne, éco­lo et fémi­niste (que deman­der de plus ?), qui en assure la nar­ra­tion : la chan­teuse Inna[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés