fbpx
p750m2222498 1

Économie bleue, l'expression qui noie le poisson

Prônée comme solu­tion magique pour exploi­ter les océans tout en les pré­ser­vant, l’économie bleue n’est rien d’autre que le fruit d’un para­doxe. La Conférence sur les océans qui se tien­dra fin juin se heurtera-​t-​elle à l’appropriation capi­ta­liste des mers ?

« Une éco­no­mie du tou­risme durable qui pro­tège l’océan », « L’industrie mari­time, pour des mers durables », « Investir dans le Bleu, par­te­na­riats public-​privé au ser­vice de l’océan »… Voici ce qui figu­rait au pro­gramme du One Ocean Summit, qui s’est tenu du 9 au 11 février. Scientifiques, repré­sen­tants de grandes entre­prises et chef·fes d’État étaient réuni·es à Brest (Finistère) pour dis­cu­ter de la pré­ser­va­tion des océans et des­si­ner les contours d’un cadre de pro­tec­tion pour la haute mer. Soutenu par les Nations unies et orga­ni­sé sous l’égide du pré­sident de la République, Emmanuel Macron, ce som­met inter­na­tio­nal était le tout pre­mier entiè­re­ment consa­cré aux océans. 

La grand-​messe n’a pour­tant pas été du goût de tous et toutes. Certaines ONG ont qualifié[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
1 copie

La pol­lu­tion cachée des smartphones

Causette vous fait décou­vrir l’empreinte éco­lo­gique de votre mobile. Ou plu­tôt de vos mobiles, car, à force d’en chan­ger, le for­fait de Nénette explose. Heavy métal Chaque télé­phone contient une qua­ran­taine d’éléments natu­rels (métaux...