fbpx
109 ACTIVISME ECOLO © Pontus LUNDAHL TT News Agency AFP
Greta Thunberg, en réunion avec des militant·es et expert·es climatiques africain·es, le 31 janvier, à Stockholm (Suède). En haut de l’écran, à droite, Makenna Muigai, activiste kényane. En bas, de gauche à droite : Ndoni Mcunu, Vanessa Nakate et Ayakha Melithafa. © Pontus Lundahl/TTnews agency/AFP

Activisme éco­lo : stop à l’entre-soi occidental !

C’est l’histoire d’une acti­viste ougan­daise, cou­pée sur une pho­to lors du Forum éco­no­mique mon­dial, en jan­vier. Mais c’est sur­tout l’histoire d’une grande sur­di­té. Celle du monde occi­den­tal envers les éco­los du Sud, en par­ti­cu­lier d’Afrique, pour­tant premier·ères touché·es par la crise climatique. 

Deux semaines après sa par­ti­ci­pa­tion au Forum éco­no­mique mon­dial de Davos (Suisse), Google ne recon­nais­sait tou­jours pas son nom. Lorsque l’on tapait « Vanessa Nakate », le moteur de recherche nous enjoi­gnait à essayer « avec cette ortho­graphe » et pro­po­sait, à la place d’informations sur cette éco­lo­giste ougan­daise proche de Greta Thunberg, une quasi-​homonyme, avo­cate pari­sienne, spé­cia­liste du divorce. Amer rap­pel… Celui de l’invisibilisation des acti­vistes éco­los des pays du Sud, en par­ti­cu­lier d’Afrique, dans les débats sur la pla­nète. Vanessa Nakate venait pour­tant – iro­nique para­doxe – d’en deve­nir le sym­bole. La faute à une pho­to d’Associated Press, où elle figu­rait aux côtés de quatre autres[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
p750m2222498 1

Économie bleue, l'expression qui noie le poisson

Prônée comme solution magique pour exploiter les océans tout en les préservant, l’économie bleue n’est rien d’autre que le fruit d’un paradoxe. La Conférence sur les océans qui se tiendra fin juin se heurtera-t-elle à l’appropriation capitaliste des...