fbpx

mot-clé : N° 113

113 cinema voir le jour pyramide distribution

En salles : « Voir le jour », la belle équipe

À l’heure où les soi­gnants sont de nou­veau dans la rue et que, mal­gré la crise du Covid-​19, les hôpi­taux res­tent le parent pauvre de notre pays, cette plon­gée dans le ser­vice de néo­na­to­lo­gie d’une mater­ni­té aux abois vaut le détour...

113 cinema madre le pacte

En salles : « Madre », noir­ceur lumi­neuse

Il est des films brillants et puis il est des films comètes. Madre appar­tient à la deuxième caté­go­rie. Tels ces corps célestes, impré­vi­sibles et ful­gu­rants, il est à la fois consti­tué d’un noyau sombre et d’un halo éblouis­sant.  Jugez...

113 couple laura lafon pour causette

Témoignages : amour tim­bré

Laure et Lilian racontent comment ils ont réussi à poursuivre leur histoire malgré le départ de Laure pour un road trip juste après leur rencontre. Leur secret : les cartes postales.

113 cathy yerle lucia buricelli

Faut pas jeter Mamie avec l’eau du bain

Après un long printemps confiné, j’avais choisi un été face à l’horizon infini. La mer. Celle qui vient cogner mon Sud-Ouest atlantique et natal, près de chez ma mère, dont j’avais également très envie de profiter après ces longs mois de séparation.

113 haltere pour parties intimes masculines capture ecran mycrazystuff.com  1

Le fit­ness du zguègue

Petit coup de mou ? Avant la plage, regon­flez votre confiance en vous avec cet hal­tère pour par­ties intimes mas­cu­lines. Si les résul­tats ne sont pas au rendez-​vous, le ven­deur l’assure : « L’haltère pour zizi...

113 societe la bise 1 camille besse pour causette

Le bai­ser som­mé de se réin­ven­ter

La distanciation physique nous a obligé·es à nous priver de baisers, de bisous, de câlins.,Céline Hess Halpern, autrice de « L’Éloge du baiser », décrypte pour Causette le sens et la puissance de ce geste dont il est si difficile de se passer.

113 acne marie boiseau pour causette

Acné adulte : la peau­si­tive atti­tude

Pendant leur vingtaine, six femmes sur dix souffrent de cette affection de la peau. Alors, sur les réseaux sociaux s’est formée la communauté « skin positive », pour la dédramatiser et s’entraider.