Capture d’écran 2023 01 17 à 18.45.36 1
Noël Le Graët au centre. ©Capture d'écran BFM-TV.

Noël Le Graët n’a « plus la légi­ti­mi­té » pour gérer la Fédération fran­çaise de football

Noël Le Graët « n'a plus la légi­ti­mi­té néces­saire pour admi­nis­trer » la Fédération fran­çaise de foot­ball compte tenu « de son com­por­te­ment envers les femmes », pointe le rap­port pro­vi­soire de l'audit sur la FFF ren­du lun­di 30 janvier.

Le sort de Noël Le Graët semble se pré­ci­ser. Les inspecteur·trices en charge de l’audit de la Fédération fran­çaise de foot­ball (FFF) ont remis ce lun­di, le docu­ment com­man­dé par le minis­tère des Sports au mois de sep­tembre. Le pré­sident de la FFF « n’a plus la légi­ti­mi­té néces­saire pour admi­nis­trer » le foot­ball fran­çais compte tenu notam­ment « de son com­por­te­ment envers les femmes », épingle le rap­port pro­vi­soire, selon fran­cein­fo.

Visé par une enquête pour har­cè­le­ment moral et sexuel, Noël Le Graët est par­ti­cu­liè­re­ment ciblé par le rap­port, notam­ment sur son atti­tude vis-​à-​vis des femmes, qui « peut être qua­li­fiée au mini­mum de sexiste », selon les inspecteur·trices. L’audit pro­vi­soire pré­cise éga­le­ment avoir recueilli des témoi­gnages rela­tifs à des agis­se­ments du diri­geant « sus­cep­tibles de rece­voir une qua­li­fi­ca­tion pénale ». Noël Le Graët, qui conteste fer­me­ment les faits, a été mis en retrait de sa fonc­tion de pré­sident de la FFF le 11 jan­vier dernier.

Lire aus­si I Le par­quet ouvre une enquête pour har­cè­le­ment moral et sexuel à l'encontre de Noël Le Graët

Lourdes consé­quences

Depuis, les témoi­gnages de har­cè­le­ment à l’encontre du patron du foot­ball fran­çais se suc­cèdent dans la presse. « Combien de fois m’a‑t-il dit : ‘´Tu dois être une chaude”, “Il n’y a pas mal à se faire du bien” ? Il ne pense qu’en des­sous de la cein­ture », a ain­si témoi­gné une ex-​collaboratrice au média Presse Océan. De plus, selon le rap­port, « le pré­sident mul­ti­plie ce que cer­tains qua­li­fient de ’’déra­pages’’, mais qui illus­trent sur­tout la dérive d’un pou­voir soli­taire sans aucun outil de régu­la­tion interne. »

Le rap­port pour­rait avoir de lourdes consé­quences sur la pre­mière fédé­ra­tion spor­tive de France, au-​delà du cas Noël Le Graët. Également visée par l’audit, la direc­trice géné­rale de la FFF, Florence Hardouin, mise à pied à titre conser­va­toire depuis le 11 jan­vier, est ciblée par les inspecteur·trices pour son mana­ge­ment qui « peut être qua­li­fié de bru­tal », affirme le rap­port. Selon Dominique Rouch, porte-​parole de Florence Hardouin, cette der­nière « dément tout man­que­ment com­mis dans le cadre de ses fonc­tions de direc­trice géné­rale. Elle réta­bli­ra la véri­té plus tard point par point », rap­porte BFM-​TV.

« Ambiance sexiste et sexuelle »

Ce rap­port atten­du de l’Inspection géné­rale de l’éducation, du sport et de la recherche (IGESR) constate par ailleurs que la poli­tique de la FFF en lien avec les vio­lences sexistes et sexuelles n’est « ni effi­cace ni effi­ciente » et « n’est pas une pro­prié­té déployée ration­nel­le­ment par la FFF dans les ter­ri­toires ». Le rap­port relève ain­si qu’une « ambiance sexiste et vio­lente a régné au sein du comi­té direc­teur de la FFF jusqu’en 2020 ». Elle se serait expri­mée « par des blagues sexistes, lourdes et récur­rentes, par des mani­fes­ta­tions de mépris entre direc­teurs, par l’usage d’un voca­bu­laire gros­sier et par l’échange d’injures. La pas­si­vi­té de la direc­trice géné­rale a mar­qué les per­sonnes présentes. »

Noël Le Graët et Florence Hardouin ont désor­mais deux semaines pour appor­ter leurs obser­va­tions aux inspecteur·trices, qui rédi­ge­ront ensuite le rap­port défi­ni­tif avec ses nou­veaux élé­ments. Il devrait être ren­du public aux alen­tours du 15 février. 

Partager
Articles liés
SIPA 01071203 000041

Rugby fémi­nin : pas un rond pour l'ovalie

Le Tournoi des six nations féminin a débuté le 25 mars - les Françaises se sont imposées 22 à 12 dimanche à Parme - et la discipline n’est toujours pas professionnelle. Mais depuis quelques mois, un club du Nord lutte pour offrir des CDD à son...

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.