fbpx
allianz arena beleuchtung zum christopher street day 2016
© CC

Homophobie dans le foot : ren­contre entre l'ancien foot­bal­leur pro­fes­sion­nel Ouissem Belgacem et le pré­sident des Ultras Indians Tolosa, Alexandre Roux

Pour débattre du rôle du foot dans la lutte contre l'homophobie, Causette a réuni les Toulousains Ouissem Belgacem, ancien foot­bal­leur pro­fes­sion­nel gay et Alexandre Roux, actuel pré­sident du groupe Ultra des Indians Tolosa.

L'Euro qui vient de se finir sur la vic­toire de l'Italie l'aura mis en lumière, à l'occasion d'une fric­tion diplo­ma­tique entre Munich et la Hongrie, qui n'a pas sup­por­té que la ville alle­mande ait vou­lu illu­mi­ner son stade aux cou­leurs du dra­peau LGBTQI+ pour dénon­cer une loi hon­groise contre une pré­ten­due « pro­pa­gande gay » : le foot­ball, en tant que sport le plus popu­laire au monde, est un ter­rain du poli­tique et ne peut se sous­traire aux débats socié­taux. Lâchée par l'UEFA, ins­tance orga­ni­sa­trice de l'Euro qui a refu­sé ces ori­peaux inclu­sifs le 22 juin, Munich avait alors contour­né la cen­sure en dis­tri­buant des dra­peaux LGBT aux sup­por­ters et en parant d'autres façades de la ville aux cou­leurs arc-​en-​ciel. Et main­te­nant ?

Face à des ins­tances diri­geantes foot­bal­lis­tiques qui peinent à s'engager dans la lutte contre l'homophobie, Causette s'est deman­dé com­ment les supporter·trices peuvent jouer un rôle d'avant-garde sur le sujet. Nous avons réuni Ouissem Belgacem et Alexandre Roux pour en par­ler. Le pre­mier est l'auteur du livre Adieu ma honte, dans lequel il raconte com­ment son homo­sexua­li­té a été un frein à une car­rière de foot­bal­leur pro­fes­sion­nel débu­tée au Centre de for­ma­tion du Toulouse Football Club (TFC, actuel­le­ment en Ligue 2). Le second est pré­sident des Indians Tolosa, un groupe de sup­por­ters Ultra du TFC.

Sans titre
À gauche, Ouissem Belgacem © Pascal Ito /​Editions Fayard, à droite, Alexandre Roux © DR

Causette : L’UEFA a refu­sé d'illuminer le stade de Munich en arc-​en-​ciel pour le match de l'Euro Allemagne-​Hongrie, en sou­tien à la com­mu­nau­té LGBTQIA+ hon­groise. Elle s'est jus­ti­fiée en disant que l'UEFA était une orga­ni­sa­tion « poli­ti­que­ment neutre ». Vous com­pre­nez cette déci­sion ?
Ouissem Belgacem : C’est une honte. Complète et royale. Le foot, c’est un sport. Et le sport ça porte des valeurs. C’est le tous ensemble, le vivre-​ensemble. Si illu­mi­ner un stade ça aide des popu­la­tions oppri­mées, ça leur coûte quoi ? Ils ont lou­pé une occa­sion de faire une belle action. 
Alexandre Roux : Je suis par­fai­te­ment d’accord, ça ne[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés