fbpx
36126288495 1641af4460 b
Logo de la Coupe du monde 2022 au Qatar. ©Flikr

Coupe du monde au Qatar : l’équipe de France s’engage à finan­cer des ONG qui pro­tègent les droits humains

Longtemps cri­ti­qués pour leur mutisme sur les vio­la­tions des droits humains au Qatar, les Bleus ont publié ce 15 novembre une lettre col­lec­tive cinq jours avant le début de la Coupe du monde de football. 

Hugo Lloris avait pré­pa­ré le ter­rain lun­di 14 novembre en confé­rence de presse. « Ce sont des sujets sur les­quels on ne peut pas res­ter insen­sibles », avait pré­ve­nu le capi­taine des Bleus, inter­ro­gé sur le posi­tion­ne­ment de l’équipe de France par rap­port au res­pect des droits humains au Qatar. « Quelque chose sera mis en place, vous serez mis au cou­rant en temps et en heure, je pense d’ici peu », avait-​il ajou­té. Par ce, « quelque chose », Hugo Lloris évo­quait sans doute la lettre col­lec­tive dif­fu­sée ce mar­di 15 novembre sur le compte Instagram de Génération 2018. Il s'agit du fonds de dota­tion créé par les joueurs après leur sacre spor­tif d’il y a quatre ans en Russie, et des­ti­né à « finan­cer des actions à impact social » qui leur tiennent à cœur. 

Si dans la lettre, les joueurs affichent d’entrée leur volon­té de ne pas rater, « l’objectif d’une vie », les signa­taires recon­naissent « un contexte trou­blé » autour de cette Coupe du monde qui com­men­ce­ra ce dimanche 20 novembre. Ils annoncent sur­tout leur déci­sion « de sou­te­nir les ONG qui œuvrent pour la pro­tec­tion des droits humains, au tra­vers du fonds de dota­tion Génération 2018 auquel tous les joueurs de la sélec­tion 2022 et les membres du staff sont asso­ciés »

« Le foot­ball a une res­pon­sa­bi­li­té à assu­mer pour veiller au res­pect des droits humains. »

La prise de posi­tion des foot­bal­leurs fran­çais est inédite, ils étaient res­tés assez dis­crets jusqu’ici, sur l’épineux sujet du mon­dial qata­ri. Le pays hôte cris­tal­lise en effet les critiques[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés