Winnie l'Ourson : « Vous, les humains, vous avez un sou­ci d'expansion »

99 Winnie lourson © Shutterstock
© Shutterstock

Ce mois-​ci, je suis par­tie dans la Forêt des rêves bleus pour inter­vie­wer ce gros sac de Winnie l’Ourson. Il s’appelle Winnie et c’est un our­son, du coup tout le monde l’appelle Winnie l’Ourson. C’est pas hyper recher­ché, mais ça fonc­tionne a prio­ri. Alors la Forêt des rêves bleus, outre ce nom par­ti­cu­liè­re­ment chiant, c’est un endroit hyper mal des­ser­vi, et si vous sou­hai­tez y pas­ser le week-​end, le mieux c’est de chan­ger d’avis.

Causette : Bonjour Winnie, je peux vous appe­ler Winnie, ou il faut que je me tape « l’Ourson » toute l’interview ?
Winnie l’Ourson :
Winnie c’est très bien.

À quel moment décide-​t-​on de faire sa mai­son dans le tronc d’un arbre quand on est un our­son de 50 kilos et pas un[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
elderly woman listening to headphones. exterior day park setting

Ma voi­sine, l'enchanteuse

Ma voisine Mona est chanteuse. Elle est toujours de bonne humeur. Quand j’ai le blues, le soir, je descends chez elle pour qu’elle me parle de rock...