fbpx
HS10 Anna Roumanoff © Ingrid Mareski
© Ingrid Mareski

Les humo­ristes renou­vellent le canu­lar

Parmi les cra­pules qui prennent les qui­dams pour des buses (ou font tout comme), une espèce sym­pa­thique nous réjouit : les humo­ristes. Quatre éner­gu­mènes de ce genre nous ont racon­té leur modus ope­ran­di, de la taqui­ne­rie bon enfant aux canu­lars les plus épi­cés. 

HS10 Guillaume Meurice © Fanchon Bilbille
© Fanchon Bilbille

Guillaume Meurice

« Je vais cher­cher la conne­rie en cha­cun de nous. » La messe meu­ri­cienne est dite. Des jeunes bour­geois dans un mee­ting du par­ti Les Républicains (avec qui il se prend en sel­fie) aux aspi­rants au titre de cham­pion du monde de l’œuf mayo (« cham­pion­nat du monde, bor­del ! » souligne-​t-​il à Causette), en pas­sant par les petits vieux du mar­ché, le chro­ni­queur Guillaume Meurice aime titiller son pro­chain. Quasi cinq ans qu’il « dis­cute avec les gens dans la rue, tous les jours » et raille leurs convic­tions sur France Inter dans l’émission Par Jupiter ! Il va jusqu’à faire cra­cher à un lob­byiste du plas­tique, après moult ten­ta­tives, que le verre pol­lue moins que son mau­dit poly­mère. Il peut deman­der benoî­te­ment à une grand-​mère pour­quoi elle emmène son petit-​fils à une attrac­tion mini-​Porsche et pas à un ate­lier Renault Fuego. Et même se rendre à un mee­ting de Sarkozy dégui­sé en Marianne, avec une pan­carte « J’ai mal au cul »« J’adore le rai­son­ne­ment par l’absurde, se réjouit-​il. J’essaie de mettre du doute dans leurs dis­cours. Et, sou­vent, alors que les gens sont cer­tains d’un truc, ils se disent : “Au final, en fait, non.” » Un accom­plis­se­ment pour ce fils de « kios­quiers bour­gui­gnons soixante-​huitards », ancien étu­diant en théâtre, habi­tué des dis­cus­sions poli­tiques et de la rhé­to­rique. 
À ces témoi­gnages éclec­tiques, Guillaume Meurice ajoute, à l’antenne, des blagues bien noires. Pour para­phra­ser l’avis d’une fan de Game of Thrones et expli­quer le mot « spoil » : « C’est comme si on disait à Nicolas Dupont-​Aignan qu’il va encore se prendre une taule : ça lui enlève la sur­prise. » Pour par­ler sexe, il salue « l’équipe du pro­fes­seur de bio­lo­gie Barbarin » pour ses ensei­gne­ments d’éducation[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
TequilaPaf5

La tequi­la FAP

Vert et fuchsia comme sa robe Desigual déformée après avoir perdu vingt ans à essayer de rentrer, comme ses amis pédés, dans du 36 ; plus antioxydant que son indispensable anticernes les lendemains de tournée des bars gays, ce cocktail rend hommage...

elderly woman listening to headphones. exterior day park setting

Ma voi­sine, l'enchanteuse

Ma voisine Mona est chanteuse. Elle est toujours de bonne humeur. Quand j’ai le blues, le soir, je descends chez elle pour qu’elle me parle de rock...