fbpx

Les gou­gères d’olympe

C’est en Bourgogne, chez une vieille tante veuve, les volets tirés pour échap­per à la cani­cule, un gui­gno­let sans glace à la main, que vous avez décou­vert les gou­gères ? Celles-​ci honorent l’autrice Olympe de Gouges, pion­nière du fémi­nisme et de l’abolition de l’esclavage, fron­deuse pour avoir pré­fé­ré, à la fin du XVIIIe siècle, le veu­vage au rema­riage, seule condi­tion d’accès au sta­tut de femme libre.

Gougere Olympe
© Anne Bouillot

1. Mise dans l’ambiance

Née à Montauban d’un père noble et aca­dé­mi­cien qui ne vous recon­naî­tra jamais, mariée de force à un bou­cher rustre et vilain, plus enclin à confec­tion­ner du bou­din qu’à vous faire cou­ler un bain, vous allez finir veuve, puis sur l’échafaud… Donc autant vous ser­vir un gui­gno­let direct et, au lieu de vous mettre la tête dans le[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
Gougere Olympe

Les gou­gères d’olympe

C’est en Bourgogne, chez une vieille tante veuve, les volets tirés pour échapper à la canicule, un guignolet sans glace à la main, que vous avez découvert les gougères ? Celles-ci honorent l’autrice Olympe de Gouges, pionnière du féminisme et de...