Le mi-​queer au chocolat

C’est ainsi que le chocolat fut perçu en France jusqu’au XIXe siècle. Aujourd’hui, le mi-​cuit fait l’unanimité en matière de dessert, quels que soient notre sexe et notre genre. Alors, laissez s’exprimer, sans vous donner de coups de fouet, votre côté dirty et sluty qui rêve de cuir et voit la vie en queer.

miqueer 47 bis 1
© Anne Bouillot

1. Préparation 

Préchauffez le four à 180 °C. Râpez le gingembre et le citron en zestes, et pressez un demi-​citron. Au bain-​marie, faites fondre le chocolat, 100 g de beurre doux et 25 g de beurre salé à feu très doux. Le secret d’un chocolat onctueux à souhait et parfaitement malléable réside dans sa fonte lente. Ajoutez‑y les zestes, le jus de citron et le gingembre. Pendant que la casserole chill hors du feu, battez énergiquement les œufs et le sucre dans un saladier et ajoutez la farine en pluie, puis la[…]

La suite est réservée aux abonné.es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés
TequilaPaf5

La tequila FAP

Vert et fuchsia comme sa robe Desigual déformée après avoir perdu vingt ans à essayer de rentrer, comme ses amis pédés, dans du 36 ; plus antioxydant que son indispensable anticernes les lendemains de tournée des bars gays, ce cocktail rend hommage...

raviolear 29 vanne 2ok

Raviolear

Peintre, mannequin, muse, disco queen, comédienne... Vous êtes tout ça à la fois ? Vous allez vénérer ces raviolears farcis de roquette, poivrée comme votre voix au réveil après une nuit backstage dans les bras de Mick Jagger.

miqueer 47 bis

Le mi-​queer au chocolat

Aujourd’hui, le mi-cuit fait l’unanimité en matière de dessert, quels que soient notre sexe et notre genre. Alors, laissez s’exprimer, sans vous donner de coups de fouet, votre côté dirty et sluty qui rêve de cuir et voit la vie en queer.