fbpx

La ter­rine Dion

« Si tout zappe et lasse, les amours aus­si passent. » Alors consolez-​vous, non pas dans les robes de Maman, mais dans celles de Céline : pas besoin de « for­mule magique ni de mara­bout d’Afrique » pour réa­li­ser cette recette qué­bé­coise. Sachez tou­te­fois que si vous « chan­ger en or » n’a pas suf­fi, pas sûr que vous fas­siez reve­nir l’être aimé avec du pâté.

terrinedion 1 A
© Anne Bouillot

1. On tra­vaille son rôle

Tout en sobrié­té, façon Céline. Pliez les genoux, jetez avec éner­gie vos che­veux filasses en arrière, écar­tez les bras, revê­tez la plus dis­crète de vos robes longues à paillettes et, tout en net­toyant les traces de doigts sur le boî­tier, réécou­tez D’eux, le meilleur album de Céline, entiè­re­ment écrit par Jean-​Jacques Goldman. Après tout, il n’y a pas de mal à revivre votre prin­temps 1995.

2. Préparation 

Quarante-​huit heures[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
HS10 Anna Roumanoff © Ingrid Mareski

Les humo­ristes renou­vellent le canu­lar

Guillaume Meurice, Anne Roumanoff, Géraldine de Margerie, Loris Giuliano : quatre énergumènes de l'humour nous ont raconté leur modus operandi, de la taquinerie bon enfant aux canulars les plus épicés.