fbpx

Dans la famille des Bisounours, je demande…

Des salles des profs aux apé­ros entre potes, elle est par­tout. Tantôt éco­lo, tan­tôt anti­ra­ciste (et par­fois les deux), la bien-​pensance n’a pas un mais des visages, la fourbe. Petit tour d’horizon de cette galaxie qui fait trem­bler les réacs.

Sarah

La jour­na­liste de Causette

sarah 1
© Besse

Sa devise : « Je me fais le maillot inté­gral, mais c’est uni­que­ment pour me plaire à moi-​même. »
Son bio­tope : Évolue dans la dia­go­nale du bobo pari­sien de gauche, tra­cée entre les XVIIIe et XIe arron­dis­se­ments. Franchir la Seine pour se rendre rive gauche est pour elle une aven­ture exo­tique.
Son fétiche : Un cli­to­ris modé­li­sé 3D qu’elle bran­dit fiè­re­ment en soi­rées pour un petit cours impromp­tu d’anatomie fémi­nine.
Son talon d’Achille : Parfois, en scred, elle a envie d’envoyer val­ser l’écriture inclu­sive de ses maga­zines pour plus de lisi­bi­li­té, mais la cause avant tout.
Son faux ami : Des consœurs fémi­nistes qui, de temps à autre, lui reprochent d’être trop ou pas assez fémi­niste. On n’est jamais mieux ser­vies que par ses sem­blables.
Pourquoi les réacs la détestent ? Parce que, c’est bien connu, LA fémi­niste déteste L’HommeBlancdeplusde50ans. Et bizar­re­ment, ils se sentent visés… Cette jour­na­liste enga­gée a vite fait d’être trai­tée de « fémi­na­zie » par ses col­lègues de Causeur. Les deux camps ne sup­portent d’ailleurs pas d’être confon­dus en rai­son de la proxi­mi­té de leurs noms et cha­cun sug­gère régu­liè­re­ment à l’autre de trou­ver un autre titre de maga­zine – en vain.
Pourquoi, nous, on l’aime beau­coup ? Parce qu’à l’heure de l’info BFM-​TV et de la culture du clash sur Twitter, ça ne fait pas de mal un peu de poli­ti­que­ment cor­rect dans les grandes lar­geurs, non ? Et oui, en effet, nous nous livrons là à un pur exer­cice d’autosatisfaction. 

pierre
© Besse

Pierre

Le végan ami de la Terre

Sa devise : « Moins de gigots, plus de bou­leaux. »
Son bio­tope : La der­nière fois qu’on l’a vu, il avait tro­qué son appart à Lyon pour une yourte de seconde main dans un hameau auto­gé­ré de la Drôme.
Son fétiche : Une pierre à feu for­gée par ses soins qu’il trim­balle par­tout, car l’Effondrement, c’est peut-​être pour demain.
Son talon d’Achille : De temps en temps, il s’enfile un bout de sau­ci­flard trou­vé dans le fri­go de son pote, ni vu ni connu.
Son faux ami : L’éleveur bio du coin, qui en a ras-​le-​tracteur de ces néo-​ruraux qui lui font la leçon sur l’exploitation ani­male, alors que lui, il les bichonne, ses vaches.
Pourquoi les[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
verrinesubutex 1

La ver­rine Subutex

Votre moral et votre solde bancaire sont en chute libre. Avant d’appeler le 115 ou votre médecin, la verrine Subutex, économique et antidépressive, boostera votre taux de sérotonine.