fbpx

Bouillon dépres­sion

Comme à l’accoutumée, vous payez cher les fêtes de fin d’année : fauché·e, fatigué·e, boudiné·e dans votre dou­doune, vous traî­nez votre teint gris et votre rhino-​pharyngite tout en cher­chant à nier l’évidence : jan­vier est le mois le moins sexy de l’année. Alors, n’essayez plus de lut­ter ! Avec ce bouillon dépres­sion, en 2020, vous avez enfin com­pris qu’« accep­ta­tion n’est pas résignation ». 

BouillonDetox 4 A
© Anne Bouillot pour Causette

1. Mise dans l’ambiance 

Il est 17 heures, il fait nuit. Vous ter­mi­nez péni­ble­ment sous l’Abribus Apologie de la dépique, que votre oncle en rechute de chi­mio vous a offert à Noël. Vos chaus­sures sont trem­pées depuis que vous n’avez pas repé­ré une plaque de neige fon­due sur la chaus­sée. On est lun­di, vous n’apercevez que les piliers au comp­toir des deux bars[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
109 cuisine © Anne Bouillot pour Causette

La ter­rine de Beauvoir

Dimanche 8 mars, c’est la journée de « LA » femme. Prenez soin de vous, c'est votre moment, avec cette terrine de saumon à la mousse de betterave.

Gougere Olympe

Les gou­gères d’olympe

C’est en Bourgogne, chez une vieille tante veuve, les volets tirés pour échapper à la canicule, un guignolet sans glace à la main, que vous avez découvert les gougères ? Celles-ci honorent l’autrice Olympe de Gouges, pionnière du féminisme et de...

HS10 Anna Roumanoff © Ingrid Mareski

Les humo­ristes renou­vellent le canular

Guillaume Meurice, Anne Roumanoff, Géraldine de Margerie, Loris Giuliano : quatre énergumènes de l'humour nous ont raconté leur modus operandi, de la taquinerie bon enfant aux canulars les plus épicés.