fbpx
img 9492 e1654249148639
© Gwendoline Finaz de Villaine

Paris : une fresque géante au Panthéon pour célé­brer la nais­sance de la gran­diose Joséphine Baker

Pour l’anniversaire de la nais­sance de Joséphine Baker ce ven­dre­di 3 juin, l’artiste Gwendoline Finaz de Villaine inau­gure un gigan­tesque por­trait de la chan­teuse devant le Panthéon à Paris, où celle-​ci repose depuis novembre 2021. Une oeuvre éphé­mère et auda­cieuse, à l’image de la grande femme à qui elle rend hommage.

Joséphine Baker aurait eu 116 ans aujourd’hui. Quoi de mieux pour la célé­brer qu’une fresque monu­men­tale, pleine de vie, de cou­leur et de pas­sion ? L’icône des années folles revit, le temps d’une jour­née, devant les marches du Panthéon dans le Ve arron­dis­se­ment de Paris, où elle y a été intro­ni­sée le 30 novembre der­nier. A l’origine du pro­jet, une femme : Gwendoline Finaz de Villaine, peintre et pre­mière admi­ra­trice de celle qui s’est fait une place dans le temple des héros et héroïnes de la Nation. 

IMG 1209
© L.H.

À 8 heures ce matin, les "petites mains" mobi­li­sées par la Mairie de Paris s’activent pour fina­li­ser les retouches et col­ler les der­niers mor­ceaux de l'œuvre sur le par­vis. La troupe s'affaire depuis 4 heures du matin. Un tra­vail minu­tieux pour s’assurer que les pièces du puzzle sont cor­rec­te­ment assem­blées et que la fresque tient bien en place. A 8h10, le por­trait est enfin prêt. La boucle en accroche-​cœur, la colombe – oiseau fétiche de Joséphine- nichée sur son cou, le fond jaune, emblé­ma­tique de sa per­son­na­li­té rayon­nante et de son ico­nique cein­ture de bananes…tout y est. 

Un hom­mage flamboyant

L’envergure du por­trait, ins­crit dans le cadre du fes­ti­val Quartier du Livre* (du[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés