fbpx
girl covering her face with both hands
© Caleb Woods

Inceste : l’association Les Papillons essaime des boîtes aux lettres pour col­lec­ter la parole des vic­times

Laurent Boyet, vic­time d’inceste dans son enfance, a lan­cé il y a deux ans l’association Les Papillons. L’objectif : déployer des boîtes aux lettres dans un maxi­mum d’établissements sco­laires et spor­tifs pour que les plus jeunes puissent témoi­gner des vio­lences qu’ils subissent.

Selon un récent son­dage Ipsos, un Français sur dix affirme avoir été vic­time d’inceste. Le chiffre est énorme. Le week-​end du 16 jan­vier, après la révé­la­tion de l’affaire Olivier Duhamel, des mil­liers de témoi­gnages affluent sur Twitter avec le mot-​clé #MeTooInceste. Une par­tie des mil­lions de vic­times racontent quand c’est arri­vé, par qui ils et elles ont été violé·es : la parole se libère.

Pour Laurent Boyet, il aura fal­lu trente ans. Trente ans pour que ce capi­taine de police du sud de la France arrive[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés