fbpx

Fabriquer des outils pour car­to­gra­phier et com­prendre l'usage local des mots

Clément Chagnaud, doc­to­rant au Laboratoire d’informatique de Grenoble, n’a pas peur de s’attaquer à un sujet hau­te­ment explo­sif : est-​ce qu’on dit « pain au cho­co­lat » ou « cho­co­la­tine » ? Ingénieur, il fabrique des outils pour aider les lin­guistes à car­to­gra­phier et à com­prendre l’usage local des mots. 

impression 1
© Clément Gicquel 

Causette : Comment un infor­ma­ti­cien s’est-il retrou­vé à faire une thèse autour de la lin­guis­tique ?
Clément Chagnaud : J’ai répon­du à un appel à doc­to­rants sur un sujet qui avait déjà été éta­bli. Il por­tait sur la géo­lin­guis­tique, c’est-à-dire l’intérêt que les lin­guistes ont pour la répar­ti­tion géo­gra­phique des mots. Ils partent du pos­tu­lat que les dif­fé­rences de dia­lectes, de langues, sont pré­sentes du fait de leur posi­tion­ne­ment dans l’espace. Cette dis­ci­pline ne béné­fi­cie pas encore de moyens tech­niques, disons en phase avec les avan­cées tech­no­lo­giques. L’informatique était un moyen de don­ner à ces experts des outils pour visua­li­ser leurs don­nées sur des cartes numé­riques. Jusqu’à pré­sent, les meilleurs d’entre eux fai­saient des cartes sur Word ou sur Photoshop !

Par quoi commence-​t-​on un chan­tier comme celui-​ci ?
C. C. : Au début, j’ai dû absor­ber énor­mé­ment de connais­sances sur cette dis­ci­pline et[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
hs12 zitalka wikipedia

Zitkála-​Šá, l’avocate des Amérindiens

Elle est l'une des militantes amérindiennes les plus influentes du début du XXe siècle. Oubliée des livres d’histoire, elle créa le Conseil national des Indiens d’Amérique afin de militer pour les droits civiques de son peuple.