fbpx

Amélie Lange, ser­ru­rière : « J’aide les femmes à pro­té­ger ce qu’elles ont de précieux »

Après vingt ans dans la com et la pub, Amélie Lange s’est lan­cée dans la serrurerie-​dépannage. « Comme Fantômette », dit-​elle, elle part à l’aventure jour et nuit pour per­cer les énigmes des portes blo­quées et aider ses clientes à se sen­tir en sécu­ri­té chez elles.

serrurière
©Camille Besse

"Ça s’est fait après une recon­ver­sion, à 40 ans. J’avais com­men­cé dans la com à 20 ans. Et j’étais direc­trice de créa­tion dans la pub depuis mes 30 ans. On ima­gi­nait des cam­pagnes pour des marques comme L’Oréal, Le Crédit Agricole, Volkswagen et même… les crêpes Whaou ! L’idée de la ser­ru­re­rie est venue pen­dant le confi­ne­ment. Une voi­sine de palier n’arrivait plus à entrer chez elle à 23 h 30. Tous les mecs de l’immeuble ont ten­té d’ouvrir la porte, mais n’y arri­vaient pas. J’y suis allée hyper dou­ce­ment et c’est fina­le­ment moi qui ai réus­si. Le sou­la­ge­ment sur son visage m’a mar­quée. Il y avait une gra­ti­tude immé­diate de l’ordre de “Wonder Woman a ouvert ma porte !” Ça contras­tait avec mon bou­lot où tu don­nais tout, dans des délais infer­naux, sans jamais avoir de reconnaissance.

À cause du Covid, mon entre­prise a pro­po­sé une rup­ture conven­tion­nelle col­lec­tive, avec une pos­si­bi­li­té de[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
hs12 trotula de salerne capture ecran anecdotes historiques.com

Trotula de Salerne : spé­cu­lum et fabliaux

Figure du Moyen Âge devenue symbole de l’invisibilisation des femmes dans l’histoire des sciences, Trotula de Salerne aurait été une brillante professeure de médecine italienne et l’autrice du premier traité de gynécologie jamais écrit.