fbpx
round life buoy
© Matthew Waring

Témoignages : quand la mala­die men­tale s’immisce dans la famille

Comment faire face lorsque la mala­die men­tale s'abat sur la famille tel un coup de ton­nerre dans un ciel serein ? Maxime, bipo­laire depuis six ans, et sa mère Valérie témoignent pour Causette de la défla­gra­tion et des consé­quences que cette mala­die men­tale a eu sur leur rela­tion.

Maxime est atteint depuis six ans d’une bipo­la­ri­té de type 1, carac­té­ri­sée par des épi­sodes maniaques dans lequels il déborde d’énergie sui­vis de dépres­sions pro­fondes. Juillet 2015. Alors que le jeune homme de 22 ans à l’époque réa­lise son rêve de vivre en Chine, il connait sa pre­mière crise maniaque. Une crise vio­lente dans laquelle le gar­çon aux yeux bleus perd tota­le­ment pied. Excès, irri­ta­bi­li­té, vio­lence, agi­ta­tion, dés­in­hi­bi­tion, logor­rhées inter­mi­nables, insom­nies, dépenses incon­si­dé­rées… Lorsque sa mère Valérie – pré­ve­nue par les amis de son fils, affo­lés par la situa­tion – débarque à Pékin par le pre­mier avion, le constat est sans appel : Maxime pré­sente tous les symp­tômes de la bipo­la­ri­té. Elle par­vient à faire rapa­trier son fils en France où il est hos­pi­ta­li­sé pen­dant un mois et demi.

Depuis, si la bipo­la­ri­té de Maxime s’est sta­bi­li­sée grâce au trai­te­ment, au sui­vi psy et au sou­tien incon­di­tion­nel de ses proches, la mala­die men­tale est tou­jours là, sour­noise, prête à bon­dir à n’importe quelle occa­sion. Pour Causette, Maxime et Valérie témoignent de cette plon­gée bru­tale dans le monde de la psy­chia­trie et de leurs liens, plus unis que jamais.

Maxime

28 ans

“Ma pre­mière hos­pi­ta­li­sa­tion fut un véri­table choc. Je me suis retrou­vé avec toute sorte de malades dans un sale état. Quand on m’a diag­nos­ti­qué, je ne connais­sais[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
MG 4618 3

Radio Sexe : ni queue ni tête

Dans le talk-show Radio Sexe, de jeunes auditeurs présélectionnés exposent leurs problèmes de cul. Mais force est de constater que l’équipe d'animateurs est loin de maîtriser son sujet.

post it chargementalenoel victoriaducruet

La charge (monu)mentale de Noël

Pour beaucoup d’entre nous, les 24 et 25 décembre sont des casse-têtes organisationnels plusieurs semaines à l’avance et gâchent la vie de nombreuses femmes.