fbpx
round life buoy
© Matthew Waring

Témoignages : quand la mala­die men­tale s’immisce dans la famille

Comment faire face lorsque la mala­die men­tale s'abat sur la famille tel un coup de ton­nerre dans un ciel serein ? Maxime, bipo­laire depuis six ans, et sa mère Valérie témoignent pour Causette de la défla­gra­tion et des consé­quences que cette mala­die men­tale a eu sur leur relation.

Maxime est atteint depuis six ans d’une bipo­la­ri­té de type 1, carac­té­ri­sée par des épi­sodes maniaques dans lequels il déborde d’énergie sui­vis de dépres­sions pro­fondes. Juillet 2015. Alors que le jeune homme de 22 ans à l’époque réa­lise son rêve de vivre en Chine, il connait sa pre­mière crise maniaque. Une crise vio­lente dans laquelle le gar­çon aux yeux bleus perd tota­le­ment pied. Excès, irri­ta­bi­li­té, vio­lence, agi­ta­tion, dés­in­hi­bi­tion, logor­rhées inter­mi­nables, insom­nies, dépenses incon­si­dé­rées… Lorsque sa mère Valérie – pré­ve­nue par les amis de son fils, affo­lés par la situa­tion – débarque à Pékin par le pre­mier avion, le constat est sans appel : Maxime pré­sente tous les symp­tômes de la bipo­la­ri­té. Elle par­vient à faire rapa­trier son fils en France où il est hos­pi­ta­li­sé pen­dant un mois et demi. 

Depuis, si la bipo­la­ri­té de Maxime s’est sta­bi­li­sée grâce au trai­te­ment, au sui­vi psy et au sou­tien incon­di­tion­nel de ses proches, la mala­die men­tale est tou­jours là, sour­noise, prête à bon­dir à n’importe quelle occa­sion. Pour Causette, Maxime et Valérie témoignent de cette plon­gée bru­tale dans le monde de la psy­chia­trie et de leurs liens, plus unis que jamais.

Maxime

28 ans

“Ma pre­mière hos­pi­ta­li­sa­tion fut un véri­table choc. Je me suis retrou­vé avec toute sorte de malades dans un sale état. Quand on m’a diag­nos­ti­qué, je ne connaissais[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
meat on your bones rachelfeinstein

La chro­nique de Cathy Yerle : Mars en mai

Aujourd’hui, c’est le 8 mai. Jour de mon anni­ver­saire. Et de diverses com­mé­mo­ra­tions : vic­toire des Alliés sur les nazis, fin de la Seconde Guerre mon­diale, début des mas­sacres de Sétif et donc pré­mices d’une autre guerre, celle...

MAGNUM.LON92084

Ado + dol­to = vomito

OK, la quatrième est une classe charnière. Mais nous sommes prêts. Fiston reçoit une éducation parfumée aux Françoise (Dolto et Héritier)…