fbpx

Plan drogues : de la poudre de perlimpinpin

Militant de la lutte contre le sida, le Dr Kpote inter­vient depuis une ving­taine d’années dans les lycées et centres d’apprentissage d’Île-de-France comme « ani­ma­teur de pré­ven­tion ». Il ren­contre des dizaines de jeunes avec lesquel·les il échange sur la sexua­li­té et les conduites addictives.

Contrairement aux appa­rences, Macron et Castaner se révèlent être de vrais nos­tal­giques des seven­ties ! Pour preuve, ils ren­forcent la fameuse loi de 1970, celle qui péna­lise les usa­gers de drogues, fai­sant de notre pays l’un des plus répres­sifs en Europe depuis près de cin­quante ans. Là où, ailleurs, le modèle pro­hi­bi­tion­niste semble avoir fait son temps, la France se montre à la traîne, bien ancrée dans ses repré­sen­ta­tions cultu­relles, celles d’irréductibles Gaulois qui ripaillent et se torchent au pinard, sans la moindre empa­thie pour les « teu­feurs », sup­po­sés dro­gués notoires et balan­cés dans la Loire.

Le 17 sep­tembre, le flic en chef, Castaner, pré­sen­tait donc à la presse son « plan natio­nal de lutte contre les stu­pé­fiants », pro­met­tant des actions coor­don­nées de « l’international à la cage d’escalier ».[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
Écrit par Anna Cuxac