julien de salaberry lZF1x8Wo2LI unsplash
© Julien de Salaberry

Titiou Lecoq : « L’injonction à la paix inté­rieure nous amène à ne plus nous indi­gner »

Être apai­sée, se récon­ci­lier avec soi-​même et avec le monde, lire des man­tras ins­pi­rants col­lés sur des pho­tos de cou­chers de soleil, par­tout autour de nous se mul­ti­plient les injonc­tions au calme. Et j’en com­prends bien le besoin dans le monde violent et anxio­gène qui est le nôtre. On veut de la dou­ceur. À défaut de pou­voir contrô­ler la vio­lence exté­rieure, on cherche la séré­ni­té inté­rieure, on se[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
110 cathy yerle karolina wojtas

Courir tue

Depuis des années, pour éviter de ruminer petits et gros soucis, j’ai un excellent antidépresseur : la course à pied.