gdjtjo38abu
© Clay Banks

Océan : « Il est plus que temps, pour nous, les Blanc·hes, de reconnaître notre propre racisme »

Un jour, vers l’âge de 33 ans, tel le Christ en pleine résurrection, j’ai compris que j’étais blanc. Ça ne m’avait jamais frappé, ou plutôt je n’avais pas compris qu’être blanc allait avec une somme de bons plans, de passe-​droits, de clins d’œil complices et autres menus détails comme : ne jamais avoir subi de contrôle d’identité en trente-​trois ans. Somme de choses que je pensais être normales alors que, comme son nom l’indique, une chose normale est : une chose qui appartient à la norme, la norme étant la majorité, la[…]

La suite est réservée aux abonné.es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés