fbpx

Mieux vaut être woke que mal accompagné·e

Militant de la lutte contre le sida, le Dr Kpote inter­vient depuis une ving­taine d’années dans les lycées et centres d’apprentissage d’Île-de-France comme « ani­ma­teur de pré­ven­tion ». Il ren­contre des dizaines de jeunes avec lesquel·les il échange sur la sexua­li­té et les conduites addictives.

guillet anne sophie 056 mypeers 02
© Anne-​Sophie Guillet

Question raciale, méta­mor­phoses de l’antiracisme, inter­sec­tion­na­li­té, Ma Couleur Live Matters plus que la tienne… On n’a jamais autant kif­fé notre race qu’en ce moment. Si le sujet est deve­nu le prin­ci­pal os à ron­ger des candidat·es à l’élection pré­si­den­tielle, il s’invite depuis tou­jours dans mes séances de pré­ven­tion. En effet, notre façon d’aborder l’amour et la sexua­li­té, donc la rela­tion à l’autre, est pro­fon­dé­ment influen­cée par notre his­toire per­son­nelle, notre envi­ron­ne­ment socio­cul­tu­rel, donc nos ori­gines. Comme je n’ai jamais craint d’être « grand rem­pla­cé », la ques­tion de l’identité ne m’a jamais fait flipper.

Certes, il m’a fal­lu inté­grer le concept de white pri­vi­lege, chose pas aisée quand on a connu des périodes pas très fastes dans sa vie. Mais je n’ai pas atten­du Rokhaya Diallo pour cap­ter que le racisme était un prin­cipe de réa­li­té. Les jeunes ne sont pas dupes et ne tournent pas autour du pot pour expri­mer que les classes aux orien­ta­tions peu cotées[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
98 cathy yerle © Plainpicture

Attaquer mars en beauté

La dépression hivernale ne m’ayant pas épargnée, je m’oblige à « mars-attaquer » le printemps énergiquement à l’aide d’une carte cadeau « remise en forme »…